Marché des titres publics : Carton plein pour le Burkina Faso

• 151 milliards F CFA retenus au 1er trimestre 2019

• Sur un montant annoncé de 145 milliards

• Classé 2e de l’Union après la Côte d’Ivoire

151 milliards FCFA retenus sur 145 milliards annoncés. C’est le montant total des émissions réalisées par le Burkina Faso au 1er trimestre 2019. Prenant ainsi la 2e place dans l’Union, après la Côte d’Ivoire, avec 274 milliards F CFA mobilisés. Selon l’Agence UMOA Titres qui a publié les statistiques du marché des titres publics au 1er trimestre de l’année, la somme totale mobilisée au niveau de l’Union est de 870 milliards. La Côte d’Ivoire se taille la plus grosse part (32%), suivie du Burkina Faso (17%), suivi du Mali (16%) avec 136 milliards mobilisés au 1er trimestre 2019.


Viennent ensuite le Bénin et le Niger (12%), le Togo (10%), la Guinée-Bissau (1%). Notons que pour le Sénégal, aucune émission n’a été réalisée dans la zone UEMOA au 1er trimestre tout comme au cours du 4e trimestre 2018.
En analysant le portefeuille des titres publics du Burkina Faso, émis par adjudication, on relève que la majorité des porteurs de titres du pays sont des nationaux. Ainsi, 45,81% des porteurs viennent du pays des Hommes intègres. Le Sénégal vient ensuite avec 15,93% de taux de participations, puis la Côte d’Ivoire avec 13,01%.

Dette en hausse en 2020
Les statistiques du marché des titres publics du 1er trimestre 2019 se sont intéressées aussi à la dette des pays de l’UEMOA. Et selon l’Agence Umoa Titres, la dette du Burkina Faso, contractée sur le marché financier régional, va passer de 287 milliards F CFA en 2019, à 317 milliards F CFA en 2020. Il faudra attendre 2023 pour que le pays éponge cette facture. Elle sera alors réduite à 15 milliards avec un taux d’intérêt de 1%.


En attendant, le calendrier d’émissions du 2nd trimestre est connu. Du 3 avril au 27 juin 2019, le pays ira à la recherche de 140 milliards F CFA. Avec les 151 milliards amassés au 1er trimestre, il manquera encore un peu plus de 100 milliards F CFA pour solder le déficit budgétaire de 396,5 milliards F CFA du pays.

NK


La tentation des Euro bonds

Des Euro bonds avec la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Bénin
Le Sénégal ne fera pas d’émissions de titres publics sur le marché financier régional pour le 2nd trimestre de l’année. Au total, cela fait 3 trimestres que le pays n’émet pas de titres mais des Euro bonds. Il s’agit d’une obligation libellée dans une monnaie différente de celle du pays ou du marché dans lequel elle est émise.
Dans l’Union, 3 pays s’y sont déjà lancés. La Côte d’Ivoire, avec 7 émissions pour le 1er trimestre, suivie du Sénégal, avec 5 et du Bénin, avec une émission en Euro bonds.

Commentaires
Numéro d'édition: 303

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.