L’ambassadeur Li Jian répondant aux questions des journalistes lors de la visite au Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ)

Visite au Centre de presse Norbert Zongo : L’ambassadeur chinois chez les journalistes

• 5 millions de FCFA de l’ambassadeur de Chine

• Etablir les mécanismes d’une coopération réussie

L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Juan, s’est rendu dans les locaux du Centre national de presse Norbert Zongo. C’était dans la soirée du 16 novembre 2018. Une visite au cours de laquelle Li Juan a offert 5 millions de FCFA constitués de matériaux de construction et de 3 ordinateurs.
Le président du comité de pilotage du CNP-NZ, Jean-Claude Méda, qui a accueilli l’hôte chinois, a remercié le visiteur du jour. «Ce matériel permettra, sans nul doute, d’améliorer les conditions de travail et de vie des journalistes au CNP-NZ», a-t-il indiqué avant d’ajouter que «ce n’est qu’un début de coopération» qu’il espère très fructueuse.
Et de conclure que «ce geste traduit l’importance que la République populaire de Chine accorde à la liberté de presse». Une déclaration qui revêt tout son sens, quand on sait que cette visite de l’ambassadeur de Chine s’est déroulée juste après que ce dernier a, dans la matinée du 16 novembre 2018, présenté ses lettres de créance au président du Faso.
La visite au CNP-NZ constitue ainsi la première activité officielle de l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso. Une façon de placer la presse nationale au cœur de la diplomatie entre les deux pays. En plus de ce signal fort, il faut noter que l’ambassade de Chine a entamé un processus de «conquête» de la presse burkinabè. En exemple, les visites de journalistes burkinabè en République populaire de Chine, ainsi que les cadres de rencontres et d’échanges organisés par l’ambassade. Des rendez-vous axés sur la coopération sino-burkinabè, les chantiers de développement et les mécanismes d’une coopération réussie.

Pendant entretien, il a souhaité renforcer la coopération avec les presses burkinabè afin de rendre une image plus crédible et juste sur la Chine et l’amitié sino-africaine.

Une véritable cour au 4e pouvoir afin de rattraper les 24 ans pendant lesquels la Chine n’était pas présente au Burkina Faso. Par ailleurs, l’ambassadeur chinois a insisté, lors de la visite au Centre de presse, sur l’assistance mutuelle : «Ce partenariat permettra aux deux peuples d’apprendre l’un de l’autre, et aussi d’améliorer les conditions de travail au sein du Centre de presse Norbert Zongo».
Lors de sa visite au CNP-NZ, l’ambassadeur a trouvé le site du Centre de presse en plein chantier. Séance tenante, il a promis d’apporter son aide pour la finition du bâtiment en construction. Les deux partis se sont donné rendez-vous très prochainement pour une visite de travail à l’ambassade de Chine.
Depuis l’inauguration de son ambassade au Burkina, la Chine a annoncé son intention de financer des secteurs d’activités comme les routes, l’accès à l’eau et à la santé. Ainsi, le diplomate chinois a fait savoir que son gouvernement va s’engager dans des domaines comme la santé avec la rénovation de l’hôpital de Koudougou et la construction du grand hôpital de Bobo-Dioulasso, l’agriculture, l’énergie, l’éducation.

Rachid Ouédraogo (Stagiaire)

Commentaires
Numéro d'édition: 275

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.