Philippe Consigui, DG de la SOFIGIB. (Ph: EK)

Garantie interbancaire: 759 entreprises en ont bénéficié

• La SOFIGIB, l’alliée des PME/PMI

• 30 milliards de FCFA de financement octroyés

• Des garanties de plus de 16 milliards de FCFA

Profitant du Salon des banques et PME/PMI tenu la semaine dernière à Bobo-Dioulasso, L’Economiste du Faso s’est entretenu avec le directeur général de la Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB), Philippe Consigui, afin de savoir l’apport de la SOFIGIB au financement de l’économie nationale. Des services offerts par sa structure aux difficultés qu’elle rencontre avec ses partenaires sur le terrain du développement de son portefeuille, le directeur général fait le tour des questions.

L’Economiste du Faso: Depuis 2006, la SOFIGIB fait son petit bonhomme chemin. Quelles sont les raisons sa création?
Philippe Consigui, DG de la SOFIGIB: Voyez-vous, dans tous les pays et quel qu’en soit le niveau de développement, les Petites et Moyennes entreprises (PME/PMI) représentent plus de 80% des entreprises. Ces entreprises jouent un rôle moteur de premier plan dans la croissance économique, la création d’emplois et la cohésion sociale. Cependant, il existe de nombreux obstacles à la création et au développement de ces PME/PMI, parmi lesquels le problème de financement qui occupe la première place. C’est ainsi que la Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB) a été créée pour contribuer à la résolution de la problématique du financement des PME/PMI/TPE (Très petites entreprises) dans notre pays, par l’octroi des garanties financières de crédits à court, moyen et long termes par les institutions de financement. La création de la SOFIGIB s’inscrit donc dans le programme d’actions pour la promotion et le financement des PME/PMI dans l’UEMOA, adopté par le Conseil des ministres en sa décision n°16/2003 du 22 décembre 2003 qui recommande de «créer un environnement plus incitatif pour le financement des PME/PMI par le système financier actuel» et suggère notamment d’«instituer des fonds de garantie dédiés aux PME/PMI dans les pays de l’UEMOA».

Quelles sont les missions et objectifs de la SOFIGIB ? 
La mission de la SOFIGIB est, entre autres, d’aider au développement et à la création d’entreprises pérennes au Burkina Faso en leur facilitant l’accès aux financements, de contribuer à la politique du gouvernement pour le développement des PME/PMI/TPE qui jouent un rôle essentiel dans l’économie burkinabè en termes d’emplois et de revenus, de lutter contre la pauvreté, de permettre aux institutions de financement de conquérir progressivement le marché des PME/PMI/TPE, jugé trop risqué, et de contribuer à l’expertise des établissements de crédit dans l’analyse des dossiers de crédits à moyen et long termes aux PME/PMI/TPE.
Notre structure constitue non seulement un outil de développement des PME/PMI/TPE, mais aussi un outil de modernisation du système financier burkinabè.

Quels sont les produits que vous offrez  aux entreprises?
En tant qu’outil de développement des PME/PMI/TPE, la SOFIGIB offre les produits suivants:
la garantie des crédits à court, moyen et long termes à hauteur de 70% maximum du montant du crédit
l’étude et le montage des dossiers bancables à partir des plans d’affaires des promoteurs ; eu égard aux difficultés des promoteurs d’établir de bons dossiers de demandes de financement. La SOFIGIB, à partir des plans d’affaires reçus de ces derniers, va mener une analyse bancaire de ces dossiers qui seront présentés au Comité d’engagement de la société, organe décisionnel de la garantie à accorder.
Une fois le dossier approuvé, il est acheminé à la banque du promoteur par la SOFIGIB qui sera chargée de suivre l’instruction du dossier jusqu’à l’aboutissement de la décision
le suivi-investissement (suivi de l’utilisation du crédit), le suivi-accompagnement (suivi-exploitation) des projets:

Le suivi-investissement consiste à s’assurer de la bonne utilisation des crédits octroyés à travers une vérification des pièces de dépenses et une validation des réalisations sur le terrain. Ce suivi permet de résoudre une part importante des causes de difficultés des crédits, car la plupart des projets en difficultés ont leurs origines dans le déblocage des fonds.

Le suivi-accompagnement des projets consiste en un suivi trimestriel de l’exploitation des projets en vue d’anticiper les risques. Ce suivi permet la détection rapide les difficultés et la recherche des solutions pour sauver les projets et les crédits par l’organisation de rencontres d’échanges entre les trois acteurs : la SOFIGIB, l’établissement prêteur et le promoteur.

Qu’est-ce que c’est que la garantie financière ?
La garantie financière est une sûreté assurant des sommes d’argent mises en jeu lors d’une transaction.
Notre garantie de 70% maximum du montant du crédit est un engagement au paiement à l’établissement prêteur de la somme restante due à l’issue de toutes opérations de recouvrement, jusqu’à concurrence de 70% de la perte finale dans le cas où le client ne remplirait pas lui-même ses engagements.
La garantie octroyée par la SOFIGIB est liquide, facile à mettre en place, contrairement à la garantie hypothécaire qui n’est pas immédiatement liquide et nécessite un processus assez long pour sa mise en place.

En autant d’années d’existence, quels sont les secteurs économiques d’intervention que vous couvrez ?
Les interventions de la SOFIGIB couvrent tous les secteurs d’activités économiques et touchent toute PME/PMI/TPE en création ou en développement, quelle que soit sa forme juridique. Les institutions de microfinance peuvent aussi bénéficier de la garantie SOFIGIB pour leurs refinancements auprès du système bancaire.

Quelle est la nature des crédits éligibles à l’accompagnement de la SOFIGIB ?
Les crédits éligibles à la garantie de la SOFIGIB sont les crédits d’investissements, les crédits de fonds de roulement, les besoins ponctuels de trésorerie, les avances sur marché, les refinancements des Institutions de microfinance (IMF), les crédits de restructuration…
La durée maximale des crédits est de 10 ans.

Des difficultés, vous en rencontrez certainement avec les entreprises. Quelles sont-elles?
Dans l’exécution de notre mission, nous rencontrons de nombreuses difficultés avec les entreprises. On peut citer, entre autres:
Les insuffisances des plans d’affaires reçus des promoteurs, rendant très difficile l’analyse des projets.
L’incapacité des promoteurs à fournir les informations nécessaires pour la finalisation de l’étude de leurs projets, allongeant ainsi la durée d’instruction de leurs dossiers.
L’indisponibilité d’informations fiables sur les situations financières des emprunteurs, notamment le niveau d’endettement, de la rentabilité des activités…
La non-fiabilité des états financiers reçus des clients.
La faiblesse des capacités des dirigeants des PME/PMI/TPE en termes de gestion et de gouvernance. Le faible niveau d’instruction des dirigeants des PME/PMI/TPE.
La faible capacité des PME/PMI/TPE à fournir des garanties complémentaires exigées par les établissements de crédit.
La faible capacité financière des PME/PMI/TPE, qui ne permet pas de répondre convenablement aux exigences de solvabilité.

Quelle est l’évolution de votre portefeuille en termes de nombre d’entreprises soutenues et de montants de financement ?
Au 31 décembre 2017, nous avions accompagné six cent trente-trois (633) entreprises pour un volume de financement de vingt-six milliards sept-cent un millions deux cent vingt-trois mille deux cent cinquante-six (26 701 223 256) FCFA, et un volume de garantie de quatorze milliards cent trente-cinq millions deux cent vingt-huit mille cinq cent trois (14 135 228 503) FCFA. A ce jour, nous enregistrons sept cent cinquante-neuf (759) entreprises accompagnées, pour un volume de financement de trente milliards huit cent deux millions six cent cinquante-huit mille quatre cent soixante-quatre (30 802 658 464) FCFA. La garantie financière accordée est de seize milliards deux cent vingt-sept millions six cent soixante-cinq mille cent soixante un (16 227 665 161) FCFA. D’où une évolution de 15,36% de financement et de 14,80% de garantie accordée.

Quelle est votre stratégie pour la promotion des PME/PMI/TPE ?
Dans le cadre de la promotion des PME/PMI/TPE, nous entendons poursuivre notre stratégie qui est basée sur le renforcement de nos activités et l’innovation.
Au titre du renforcement de nos activités, nous allons mener, entre autres, les actions suivantes :
La mise en œuvre d’un programme de prospection directe des entreprises, accompagnée de plans de communication et marketing, en vue d’améliorer la connaissance de nos produits par les entreprises.
En effet, nous venons d’ouvrir un bureau de la SOFIGIB à Bobo-Dioulasso, deuxième grande ville d’implantation des PME/PMI/TPE, permettant ainsi une prospection plus active tant vers les entreprises de la région que vers les agences bancaires.
La multiplication des ateliers d’information et de sensibilisation sur la garantie financière de la SOFIGIB à l’endroit des organisations professionnelles comme les groupements, les associations, la fédération des PME ; de concert avec des organismes d’appui au secteur privé, à savoir la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, le Centre de gestion agréée, la direction générale de la promotion de l’entreprise du ministère du Commerce, l’AFP-PME ;  dans le but de mieux faire connaître nos produits du grand public et de favoriser leur utilisation.
La poursuite du renforcement des liens existants entre les analystes financiers de la SOFIGIB et les chargés d’affaires des établissements de crédit,  pour favoriser plus de synergies de développement de la clientèle.
Le développement de la garantie des refinancements des systèmes financiers décentralisés. Concernant l’innovation, à la SOFIGIB, en tant qu’outil de développement des PME, nous estimons que nous devons promouvoir de nouveaux mécanismes permettant d’apporter tant aux PME/PMI/TPE qu’aux institutions de financement les solutions répondant à leurs possibilités et besoins. Ainsi, nous allons poursuivre la recherche en gestion-fiducie de nouveaux fonds de garantie près des bailleurs de fonds et d’institutions, et envisager la mise en place de garanties partielles de portefeuilles, de caution de soumission. Aussi, nous allons renforcer le développement de partenariats avec des institutions publiques ou privées pour la mise en place de ressources longues et/ou de fonds de bonification de taux d’intérêt, conjuguées à l’utilisation de nos fonds de garantie, afin de soutenir davantage le financement des besoins des PME/PMI/TPE.

Propos recueillis par AT


Portée par les acteurs de la finance

La Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB) est une société anonyme au capital de trois milliards deux cent millions (3.200.000.000) de FCFA. Elle a été constituée le 6 janvier 2006 à l’initiative des banques et établissements financiers à caractère bancaire et l’Etat burkinabè.
Elle a été agréée le 31 décembre 2007 en qualité d’établissement financier par la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). L’actionnariat est actuellement composé :
de douze banques burkinabè
de trois établissements financiers burkinabè
du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES)
de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF)
de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF)
de la Société nationale d’assurances et de réassurances (SONAR)
de la Société burkinabè d’équipement (SBE).

Commentaires
Numéro d'édition: 274

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.