Migrants subsahariens: Le système D pour narguer un quotidien incertain

Ils sont plus de 2.500 jeunes migrants en ce mois de décembre dans le campement d’Ouled Ziane. Pratiquement tous les pays de l’Afrique subsaharienne y sont représentés. Les plus jeunes d’entre eux ont entre 12 et 15 ans. Depuis quelques jours, les forces de l’ordre quadrillent le quartier et se montrent intraitables. Du coup, les subsahariens n’osent plus sortir de leur refuge, au risque de se faire embarquer. La tension s’intensifie de jour en jour en cette période de froid glacial. D’autant plus que des riverains font tout pour les déloger du quartier. Séquences du quotidien dans un refuge pas comme les autres…

Reportage photos, Ahmed JARFI

Commentaires
Numéro d'édition: 233

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.