Production d’or : Des recettes en hausse

• Essakane SA et Roxgold ont dépassé leurs prévisions de 2016

• La construction de la mine de Sanbrado pour fin 2017

• La publication des résultats, une exigence des sociétés cotées

 

Le mois de janvier est consacré à la présentation des bilans moraux et financiers de l’année qui vient de s’achever, ainsi qu’à la présentation des programmes et prévisions de l’année qui commence, dans les entreprises.
La publication de ces informations est exigée pour certaines sociétés cotées en bourse. Des sociétés minières ont déjà procédé à la publication de leurs résultats. L’Economiste du Faso a pu se procurer quelques-uns de ces rapports. Parmi eux, des publications de 2 mines en production, une en exploration et une en instance de débuter sa construction. La première société en exploitation à publier ses résultats encore provisoires et non encore audités – donc susceptibles d’être réajustés- de l’année 2016 est IAMGOLD dans un communiqué en date du 16 janvier 2017. Elle exploite 5 mines industrielles dont 2 en joint-ventures. Essakane SA fait partie des 3 mines appartenant à IAMGOLD. Le communiqué informe que la production d’Essakane SA a dépassé la limite des prévisions de l’année. Au 31 décembre, 377.000 onces d’or, soit environ 11,72 tonnes d’or (l’once à 31,10 grammes), ont été produites, sur une prévision située entre 365.000 et 375.000 tonnes (11,35 et 11,66 tonnes). Toujours selon les termes du communiqué, Essakane SA, tout comme les autres sociétés du groupe IAMGOLD, continuera de tirer des avantages importants suite aux mesures d’optimisation des performances mises en place sur tous les sites. Ces mesures concernent l’augmentation du débit de la production et du taux de récupération de l’or. La conséquence de ces mesures est l’augmentation de la production en 2017 par rapport à 2016. En effet, pour l’année 2017, les prévisions d’Essakane SA se situent entre 370.000 et 380.000 tonnes d’or, représentant 11,50 et 11,81 tonnes. En 2017, IAMGOLD augmentera le budget pour les projets d’exploration à 47 millions de dollars, soit environ 28,2 milliards de FCFA (le dollar à 6.00 FCFA). Une partie de cette somme sera affectée aux cibles très prospectives à Essakane.

2,3 tonnes d’or pour la mine de Bagassi
Roxgold qui exploite la mine souterraine de Yaramoko (Bagassi) a publié ses résultats provisoires de l’exercice 2016 dans un communiqué le 17 janvier 2017. Elle a profité de l’occasion pour annoncer ses perspectives opérationnelles pour 2017. Roxgold a débuté l’exploitation de la mine au mois de mai 2016. Au 31 décembre 2016, elle a produit au total de 77.157 onces d’or (2,3 tonnes) sur les 183.707 tonnes de minerai extraites de la mine. On note que Roxgold exploite le gisement au Burkina Faso qui a la plus grande teneur avec une moyenne de 15,5 grammes par tonne. Cette performance a été réalisée par la société grâce à son bon taux de récupération de l’or dont la moyenne se situe à 98,5%, supérieur à l’hypothèse de l’étude de faisabilité qui était de 96,9%. Au 31 décembre 2016, le prix moyen de l’or réalisé pour l’année 2016 par Roxgold était de 1.271 dollar l’once. Le solde de trésorerie de clôture de Roxgold était d’environ 69 millions de dollars (non certifié), soit environ 41,4 milliards de FCFA. L’année 2017 s’annonce comme une bonne année pour cette société. Elle projette une production aurifère totale située entre 105.000 et 115.000 onces d’or représentant 3,2 à 3,5 tonnes d’or. Il est également prévu la connexion de la mine au réseau électrique de la SONABEL au cours du premier trimestre de 2017. Ce qui permettra de réduire les coûts d’exploitation dans l’ensemble. La centrale diesel existante restera sur le site en tant que source d’énergie de secours.

Des nouvelles du projet Houndé sud
Sarama Resources Ltd est une société d’exploration d’or présente au Burkina Faso. Elle se concentre sur la consolidation de propriétés sous-explorées dans la zone du projet Houndé sud. Sarama détient aussi une participation dans le projet de Karankasso, dans la joint-venture avec Savary Gold Corp. Enfin, Sarama a convenu d’acquérir le dépôt Bondi d’Orezone Gold Corporation. Le projet Houndé sud, le dépôt Bondi et le projet Karankasso forment un ensemble de gisements d’or avancés.
Dans un communiqué en date du 17 janvier 2017, la société a annoncé la mise à jour des premiers résultats de la campagne de forage du dernier trimestre de l’année 2016, ce qui a fait dire au président-directeur général de Sarama, Andrew Dinning que: «La combinaison de forages intercalaires et de forages extensifs réalisée sur le site du projet Karankasso au quatrième trimestre de 2016 améliorera la compréhension du système minéralisé. Sarama attend avec impatience l’intégration des données géophysiques, géochimiques et de prospection recueillies récemment dans le programme d’exploration qui peut générer de nouvelles cibles en dehors du système minéralisé connu».

Elie KABORE


Mine de SOMISA: la construction débutera d’ici fin 2017

Le Conseil des ministres du 18 janvier 2017 a attribué le permis d’exploitation industrielle de grande mine à la Société des mines de Sanbrado (SOMISA) SA, dans la province du Ganzourgou. L’exploitation doit durer 7 ans. Le projet aurifère Sanbrado est anciennement connu sous le nom de projet aurifère Tanlouka dont la maison-mère est West African Resources Limited.
Dans un communiqué publié le 19 janvier 2017, la société minière West African Resources Limited a informé qu’elle dispose d’une trésorerie de 17 millions de dollars (85 milliards de FCFA) en banque, sans aucune dette à payer. A l’issue de la livraison de l’étude de faisabilité, la construction de la mine débutera à la fin de 2017 après l’achèvement du financement du projet.

Commentaires
Numéro d'édition: 191

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.