De Bonnes Sources

• Assemblée nationale : après le foncier, les mines
La Commission d’enquête parlementaire sur le foncier vient de livrer ses résultats le 13 octobre dernier. Que de révélations! Plus de 105.000 parcelles illégalement attribuées selon le rapport. En attendant de connaître la suite de cette démarche, le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, annonce que, le 25 octobre prochain, la commission d’enquête parlementaire sur les mines va également livrer ses résultats. Selon les confidences du président de l’Assemblée nationale (qui a déjà le rapport provisoire), cette enquête fera davantage de bruits. Des révélations encore en perspective.

• Rebranding Africa 2016 sans Roch Kaboré
Alors que la 3e édition de Rebranding Africa Forum (RAF), tenu du 13 au 15 octobre 2016 à Bruxelles, en Belgique, avait retenu le Burkina comme pays d’honneur et invité spécialement le président Roch Kaboré, celui-ci n’a pas pu effectuer le déplacement. Le RAF est une initiative de Thierry Hot, fondateur du magazine Notre Afrik et également conseiller spécial du président du Faso. Kaboré devait être présent à l’ouverture du forum le 13 octobre, mais finalement c’est la ministre de l’Economie et des Finances, Rosine Sori/Coulibaly, qui a représenté le Burkina à ce rendez-vous économique dont le thème est «Relever le défi de l’industrialisation de l’Afrique». Officiellement, le non-déplacement de Roch Kaboré est dû à une panne de l’avion présidentiel.
Difficile cependant de ne pas y voir la part des évènements graves qui ont marqué le pays dans la même période. Il s’agit notamment de l’attaque de la position de l’armée burkinabè à Intagom, dans le Nord du pays, vers la frontière du Mali, dans la nuit du 11 au 12 octobre. Attaque qui a fait 6 tués. Bien avant cela, la gendarmerie avait eu maille à partir avec des individus suspects qui se sont finalement révélés être des éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) dissous après le putsch de septembre 2015.

• Une mission d’affaires tunisienne au Burkina
Une importante délégation de chefs d’entreprises tunisiens séjournera à Ouagadougou du 24 au 27 octobre 2016. Au cours de cette mission d’affaires, les Tunisiens auront des rencontres B to B avec leurs homologues burkinabè sous l’égide de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Ce n’est pas la première fois que des hommes d’affaires tunisiens séjournent au Burkina, dans le cadre d’une mission spéciale. En avril 2013, une mission similaire, conduite par le Centre de promotion des exportations (CEPEX), une structure de promotion des exportations tunisiennes, avait visité le Burkina. En 2013, il était ressorti que le Burkina est le 42e client de la Tunisie à l’échelle internationale, la 13e destination africaine des exportations tunisiennes et son 7e client en Afrique subsaharienne. En direction du Burkina, la Tunisie exporte des produits dans les domaines de l’agroalimentaire (pâtes alimentaires, margarine,…), des Industries mécaniques et électriques (IME), ainsi que dans les services (enseignement, services de soins…).

• Véhicules lourds : l’opération de renouvellement du parc a commencé
Le ministère en charge des Transports et de la Mobilité urbaine a lancé l’opération de renouvellement des véhicules lourds de transport public routier de marchandises, d’hydrocarbures et de porte-conteneurs, en présence des acteurs du sous-secteur du transport. Les souscriptions sont ainsi ouvertes pour l’acquisition de 400 véhicules de transport d’hydrocarbures, de 400 véhicules de transport de marchandises et de 100 porte-conteneurs, le tout en exonération de droits de douanes et de la taxe sur la valeur ajoutée. Un comité interministériel et un comité de suivi sont en charge de la bonne exécution de l’opération.

• Nominations : secousses à la Sofitex
Il y a du changement dans l’air à la Société des fibres et textiles (Sofitex). L’organigramme vient d’être revu. Des postes ont été supprimés et il y a eu de nouvelles nominations à des postes de directeur.
Ainsi, Jonas Bayoulou, précédemment secrétaire général, a été remplacé après cinq années de bons et loyaux services par Adama André Traoré. Ce dernier occupait le poste de directeur des transports et de la logistique.
La Direction du développement de la production cotonnière (DDPC) connait des changements. Le poste d’adjoint est supprimé. Le nouveau patron de ce service est Ousseni Kaboré. Il remplace le Dr Déou Dakuyo. On annonce également des changements à la tête de la direction des intrants et crédits agricoles.

Commentaires
Numéro d'édition: 176

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.