Garanties

Ça y est ! Les commerçants ont pu lancer leur fonds de garantie dénommé Fonds de solidarité commerciale (FSC). Une initiative en laquelle beaucoup ne croyaient pas. Et ils avaient raison. Mobiliser 100 milliards pour servir de caution à ses membres n’est pas un jeu d’enfant. Il y a eu tellement d’initiatives restées sans suite que les Burkinabè sont devenus des adeptes de Saint Thomas. Le lancement, le 22 juillet, des activités du fonds pourrait dissiper certains doutes quant à la capacité de mobilisation de ses promoteurs et surtout de l’adhésion des commerçants dont la base est estimée à 4 millions d’individus. C’est une affaire de confiance, et qui est mieux placé que nos commerçants en termes de prudence dans la gestion de leurs deniers? Mais déjà, il faut se réjouir que les initiateurs aient obtenu au bout de la campagne de sensibilisation un demi-milliard dont un tiers déjà libéré. On est encore loin des 100 milliards de FCFA.
Le projet séduit donc. Et c’est pour cette raison que les initiateurs et les autorités compétentes en la matière doivent donner plus de garanties sur le fonctionnement de ce fonds.
Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 169

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.