De Bonnes Sources

• SMB : les délégués dos au mur
Dans L’Economiste du Faso n°132 du 16 novembre dernier, nous rapportions qu’un protocole d’accord avait été conclu entre les représentants des travailleurs et la direction, portant sur les efforts à faire de part et d’autre pour maintenir les grands équilibres de la société des mines du Belahourou qui exploite le site de Inata (Djibo). Entres autres mesures: une réduction de la masse salariale de 10% pour les salariés séniors et les expatriés, une nouvelle rotation de 14/14, le non-paiement de la prime de quart, etc.
Des échos qui ont suivi la publication de ce protocole, on apprend que les travailleurs ne sont tout à fait pas en symbiose avec cette décision. Ils s’attendaient à une explication du contenu en assemblée générale avant de donner quitus à leurs représentants. Malheureusement, cela n’a pas été possible. Les travailleurs sont donc remontés contre leurs représentants d’avoir validé le contenu de l’accord sans leur consentement. Une pétition était en cours pour les déchoir.

• CPIA : la note du Burkina bientôt connue
La Banque mondiale publie chaque année le rapport d’évaluation des politiques et institutions nationales en Afrique (CPIA). Le 3 décembre 2015, un atelier national sur les indices de cette évaluation a été organisé. L’atelier a consacré la mise à jour du rapport du CPIA avec les données de 2015. Les informations fournies dans le rapport aident à l’allocation des ressources aux pays les plus pauvres.
Les résultats de cet atelier feront l’objet de validation par la Banque mondiale et par des experts internationaux avant sa publication. 4 groupes ont été constitués pour la mise à jour du rapport : Gestion économique, Politique structurelle, Politique d’inclusion sociale et Gouvernance. On attend donc la note du Burkina Faso dans les jours à venir.

• Paiement des impôts :aux guichets des banques désormais
Depuis le 1er décembre dernier, le ministère des Finances a rendu possible le paiement des impôts et des taxes de douanes par chèque dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Les dépôts des chèques bancaires se feront sur un compte bancaire du receveur dont relève le contribuable. Selon le ministère, cette nouvelle procédure vise à faciliter l’encaissement des chèques et à améliorer la gestion de la trésorerie de l’Etat.
• Décorations du 11- Décembre: Michel Kafando pour la simplification du protocole
A l’occasion de la fête de l’indépendance du Burkina Faso, ce sont généralement des centaines de personnes qui sont honorées par la Nation à travers une grande cérémonie de décoration au palais de Kosyam. Cette année, ils seront environ 400 récipiendaires. De façon habituelle, le chef de l’Etat qui préside la cérémonie sacrifie à une séance de félicitations en serrant individuellement la main de chaque récipiendaire, en se tenant debout. Cette année, le président de la transition, Michel Kafando, apprend-on, aurait souhaité ne pas sacrifier à ce protocole, tant il est éprouvant pour un homme de son âge de rester debout pendant tout ce temps et de serrer plus de 400 mains.

• Uemoa : second report du 19e sommet
Le 19e sommet des chefs d’Etat de l’Uemoa qui devait se tenir le 6 décembre 2015 à Cotonou au Bénin a été reporté à une date ultérieure. Aucune raison officielle n’a été évoquée.
Elle risque de se tenir finalement en janvier comme ce fut le cas pour la 18e session. Le président béninois qui assure la présidence de la conférence pourrait passer la main après deux mandats. Mais on pourrait assister aussi à une valse de nominations de commissaires dont les mandats sont arrivés à terme. Le commissaire burkinabè qui fait office de numéro deux de la commission est concerné par ces départs.

Commentaires
Numéro d'édition: 135

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.