Gaz : Pas de tension cette année

• La Sonabhy a pris des mesures draconiennes

• Pari tenu par les acteurs du secteur

Circulez, y a rien à signaler. A la Sonabhy, l’on peut afficher un sourire de triomphe. Les cuves de gaz sont pleines. Le centre emplisseur tourne 24h/24 pour que les bouteilles soient chargées et qu’il n’y ait aucune tension sur le marché qui soit du fait de la société. La leçon du dernier trimestre, en plein vagissement de la Transition, a été bien retenue. Le mois de carême a été un mois tranquille et la saison d’hivernage -qui constitue un pic de consommation- connaît un approvisionnement régulier des ménages.

On peut dire que le pari de lutter efficacement contre les pénuries est en train d’être gagné. La Sonabhy et les distributeurs s’y sont bien préparés. Le contraire aurait mis le Gouvernement dans l’embarras et surtout la Nationale des hydrocarbures dont c’est la mission première d’approvisionner le pays.
A ce niveau, la direction rassure : «Il n’y a aucun problème par rapport à la situation des approvisionnements, car les dispositions ont été prises depuis fin mai pour permettre de vivre le mois de Ramadan dans la quiétude et traverser toute la saison des pluies sans problème. Les stocks de gaz sont à des niveaux confortables aussi bien dans nos deux dépôts (Ouaga et Bobo) qu’à l’extérieur du pays».
On se souvient que lors de la dernière crise, c’était les capacités d’emplissage qui étaient en cause. Toute chose que le Gouvernement a voulue corriger en ouvrant le secteur aux privés tout en renforçant les capacités de la Sonabhy qui réceptionne en principe en août son second centre emplisseur.
Mais en attendant l’opérationnalisation de ce centre, un dispositif spécial a été mis en place pour éviter toute mauvaise surprise: «Pour l’emplissage des bouteilles de gaz, trois équipes travaillent et se relaient en permanence, 24 heures sur 24 du lundi au vendredi, pour une livraison de 180 tonnes de gaz par jour. Samedi et dimanche, ce sont deux équipes qui travaillent pour une livraison de 120 tonnes de gaz par jour».
Le pari semble être tenu pour le moment et les distributeurs n’ont pas été en reste. Eux aussi ont pris des mesures pour être à flot. Suffisamment de bouteilles ont été collectées et on apprend que certains distributeurs ont même réussi à se constituer un stock tampon important: «Les distributeurs sont régulièrement approvisionnés et ceux qui ont suffisamment de bouteilles ont même réussi à constituer un stock tampon. C’est dire que dès leur arrivée au dépôt, ils trouvent leurs bouteilles de gaz remplies, si bien qu’il suffit de les remplacer par celles qui sont vides pour repartir».o
FW


Les nouveaux emplisseurs attendus

La Sonabhy maintient ses prévisions pour la réception de son second centre emplisseur. On parle de plus en plus du mois d’août. Celui-ci va augmenter ses capacités de près de 150%. Du côté de Sodigaz, tout est prêt également selon quelques indiscrétions. La société attend désormais le feu vert de l’administration pour activer son mini-centre dont la capacité est estimée à 50 tonnes jour.

Commentaires
Numéro d'édition: 119

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.