DBS

• Rocambolesque affaire de Puh
Une rocambolesque affaire «d’expropriation» que celle que vit ce commerçant de la place, Bachirou Sana. Sa maison d’une valeur de 16 millions de F CFA qu’il a mise en hypothèque auprès de sa banque a été vendue à son insu pendant qu’il était bloqué en Côte d’Ivoire pendant la crise ivoirienne. Le nouvel acquéreur a déclaré avoir acheté la maison aux mains d’un autre individu. Comment est- ce que la maison a pu être l’objet d’une telle transaction alors que le Permis urbain d’habiter (Puh) était normalement détenu par la banque ? C’est ainsi que le commerçant, interloqué, a décidé d’aller le vérifier à sa banque. Là-bas, on lui signifie que quelqu’un aurait soldé son crédit et les documents de la maison lui auraient été remis. C’est ainsi que M. Sana vient d’adresser «une sommation de restituer» à la direction de la banque. Chose curieuse, dans ce dossier, le notaire auprès duquel la garantie hypothécaire avait été signée ne serait pas au courant de la transaction.

• Lotissement : faible taux de mise en valeur
A Ouagadougou, le nombre de parcelles produites était estimé à plus de 380.000 en 2010 et plus de 196.000 n’étaient pas encore mises en valeur, soit moins de 50% de taux de mise en valeur selon une étude de la direction générale de l’urbanisme et des travaux fonciers. Pourtant, la demande en lotissement est toujours forte.

• Editeurs de presse : Ag à Koudougou
La société des éditeurs de la presse privée a réuni ses membres, du 30 avril au 1er mai dernier à Koudougou, à l’occasion d’une assemblée générale. L’intérim de l’association est assuré actuellement par le directeur de publication du journal Le Soir depuis la nomination du président élu, Cherif Sy, à la tête du Cnt. Cette rencontre a fait le bilan des 20 ans d’existence de la structure.

• Journée mondiale de la presse : lancement de la télé Burkina Info
Les promoteurs de Burkina Info ont choisi de lancer officiellement les activités de cette télévision privée le 3 mai, faisant écho à la Journée mondiale de la liberté de la presse placée sous le thème de la prospérité du journalisme pour une meilleure couverture de l’information, de l’égalité des sexes et la sécurité à l’heure du numérique.
L’information et le divertissement informatif seront privilégiés dans les programmes de Burkina Info, selon ses initiateurs.
Conduit par le journaliste Remis Dandjinou en sa qualité d’administrateur général de la société Ansax Sa, ce média audiovisuel numérique ambitionne d’être la chaîne de référence de l’information en Afrique francophone.

• Les 48 heures des distributeurs de journaux
Dans le cadre de ses activités, l’Association professionnelle des distributeurs et revendeurs des journaux et livres du Burkina (Apdrjl-B) a organisé du 2 au 3 mai dernier les 48 heures de l’association.
Elles ont été tenues autour du thème «Rôle et importance des distributeurs et revendeurs des journaux dans la vulgarisation de l’information au Burkina Faso».
Les distributeurs de journaux ont organisé une exposition des anciens et nouveaux journaux, une opération de don de sang au profit du Cnts, une formation des revendeurs sur les techniques de vente de journaux, un match de gala opposant les revendeurs à l’équipe de la presse et une soirée de gala de clôture.
• Procès Guiro, du 15 au 18 mai prochain
Ousmane Guiro, ancien directeur général des douanes, poursuivi pour corruption passive, enrichissement illicite et violation à la réglementation des changes, sera jugé au cours des audiences en assises criminelles les 15,16 et 18 mai 2015, au même titre que Eric Gouwendmalgré Zongo, pour recel.
Autre jugement de taille, celui du Caporal Bahanla Lompo qui a tué sa copine, Elizabeth Tiendrébéogo, à Wemtenga. Le procès est prévu pour le 6 mai prochain. o

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page