Brève : Inata une mine en difficulté

• Les performances de la mine en baisse
• Les mesures de la direction irritent les travailleurs

Depuis le 4 décembre dernier, les travailleurs de la Société des mines de Bélahouro (Smb), filiale de Avocet mining qui exploite la mine d’Inata, observent des sit-in. Ces derniers réclament de meilleures conditions de paie.

Des discussions ont eu lieu entre représentants de la mine et grévistes. Et le 8 décembre dernier, soit après 4 jours de grève, les responsables de la mine, dans un communiqué parlent d’un arrêt de travail. Sur son site web, «Avocet mining Plc annonce l’arrêt de ses opérations à la mine d’Inata au Burkina Faso, à cause d’une grève illégale». Toutefois, la compagnie annonce que les discussions se poursuivent entre les représentants des travailleurs de la mine et autorités du Burkina dans le but de trouver un accord à l’amiable pour résoudre cette situation. A ce sujet, une délégation du ministère des Mines et de l’énergie se serait rendue sur le site pour mieux comprendre la situation. Il faut noter que la mine d’Inata traverse une phase difficile. Sa production d’or pour l’année 2014 est en nette baisse par rapport à 2013. Au premier trimestre 2013, Inata affichait une production de 30,48%, contre 23,14% pour la même période en 2014. Pour le dernier trimestre de l’année 2014, la production de la mine est de 21,73% contre 30,98% en 2013, soit une baisse de 9.25%, selon un communiqué publié sur le site de la mine. Déjà en 2013, la mine avait dû se résoudre à des mesures drastiques (mise en chômage technique de 66 employés ndlr) pour faire face à ses charges avec la chute du cours de l’or et sa baisse de production. Au regard de la situation, nul doute que les négociations entre les représentants des travailleurs et la direction de la mine seront serrées dans les jours à venir.
La Société des mines de Bélahouro S.A (Smb S.A) créée en 2007 est détenue conjointement par Avocet Mining (90%) et par l’Etat burkinabè (10%).

NK

Commentaires
Numéro d'édition: 88

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.