• Campagne agricole
2014-2015: excédentaire
selon la Cpf
Le Burkina Faso fera une bonne campagne agricole. C’est ce que déclare une source au sein de la Confédération paysanne du Faso. Selon cette source, hormis le maïs qui connait une baisse de rendement due à l’irrégularité des pluies, les récoltes des autres spéculations en cours sont bonnes. La programmation de 5,7 millions de tonnes de céréales pourrait être dépassée, rassure-t-on.

• Les Osc se ridiculisent
devant l’opinion
25, c’est le nombre de places prévues pour les Organisations de la société (Osc) au sein du Conseil national de transition (Cnt), l’organe législatif de la transition. C’est la première fois au Burkina Faso que les Osc accèdent à ce niveau de gestion du pouvoir. Mais pour cette grande première, les choses commencent mal. Les leaders des Osc ont offert un spectacle navrant lors des rencontres organisées pour désigner leurs représentants au Cnt. D’abord le 17 novembre au Centre de presse Norbert Zongo et ensuite lors des autres rencontres qui ont suivi.
Ils n’ont pu s’entendre sur le mode de désignation des représentants ainsi que sur la légitimité des nombreuses organisations qui se sont présentées. Faute d’entente, certaines structures avaient choisi de déposer directement leurs listes auprès du Premier ministre. Ce désordre a valu un communiqué d’appel à l’ordre du chef du Gouvernement le 20 novembre. Zida avait menacé d’invalider les places de la société civile au sein du Cnt.

• Cedeao : finalisation du Tec
Les ministres des Finances et les directeurs généraux des douanes des quinze Etats de la sous-région ouest-africaine se retrouveront le 27 novembre à Accra (Ghana), pour mettre la dernière main aux préparatifs en vue de l’entrée en vigueur, dès le début de l’année prochaine, du Tarif extérieur commun (Tec) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), indique ladite organisation dans un communiqué transmis aux médias.
• Appel à la solidarité:
le bilan des dons prévu
pour le 25 novembre
Les responsables de l’hôpital Yalgado Ouédraogo tiendront ce mardi 25 novembre 2014 une conférence de presse pour faire le point des dons spontanés de la population pour la prise en charge des victimes de la révolution populaire du 30 octobre dernier. Cette conférence de presse permettra de révéler le montant des dons recueillis, les dépenses faites et les différentes répartitions. En rappel, les dons spontanés aux victimes sont une initiation de nombreuses Organisations de la société civile et des volontaires. Galvanisées par un élan de patriotisme, de nombreuses personnes ont fait le geste en faveur des victimes afin que leurs soins soient pris en charge.

• Braquage aux Impôts
de Kombissiri
Des voleurs se sont introduits dans la nuit du 17 au 18 novembre 2014 dans les locaux de la division fiscale de Kombissiri, ville située dans la région Centre-Sud sur la route nationale 5, à environ 40 km au sud de Ouagadougou. Ils ont maîtrisé le gardien des lieux, avant de fouiller les bureaux et d’emporter une somme d’agent dont on ignore le montant.
Selon les agents des impôts rencontrés sur place, l’insécurité est présente dans la région du Centre-Sud, où des braquages à main armée de transporteurs ont été récemment signalés.

• Rsp: le président Kafando envisage des réformes
Le président de la transition prévoit de toucher au dossier du Régiment de sécurité présidentielle.
Lors d’une interview accordée à la radio Oméga et à la télévision Africable, diffusée le 20 novembre, Michel Kafando, déclare qu’«il ne peut y avoir deux classes sociales dans l’armée.
Dans les réformes à prévoir, il faut arriver à rassurer l’armée qu’elle est une et indivisible et qu’on ne peut pas avoir une armée prétorienne qui s’occupe de la protection d’un président ou d’une classe de gens, alors qu’on a une armée plébéienne qui ne dispose de rien. Ce sont des corrections qu’il faut envisager» a-t-il précisé.

Commentaires
Numéro d'édition: 85

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.