:Indice de perception de la corruption: le Burkina Faso améliore son score de 2 points

• Avec 42 points sur 100, il se place au 78e rang sur 180 pays

• Covid-19, un prétexte pour museler les dénonciateurs des faits de corruption

• Publié par Transparency International

Transparency International a publié l’Indice de perception de la corruption 2021 (ICP 2021) le mardi 25 janvier 2021.
L’IPC classe 180 pays et territoires en fonction de leur niveau de perception de la corruption dans le secteur public, selon l’appréciation de personnes expertes et du monde des affaires. La note 100 correspond à un faible niveau de corruption, tandis que les pays dont la note tend vers zéro se trouvent dans la zone hautement corrompue. En 2021, le Burkina Faso, avec 42 points sur 100, se place au 78e rang sur 180 pays. Le Burkina Faso améliore ainsi son score de 2 points par rapport à 2020.
Avec cette note, le Burkina Faso se place au-dessous de la moyenne globale de la note IPC 2021 qui est de 43 points sur 100. Cette année, les pays les mieux classés sont le Danemark, la Finlande et la Nouvelle Zélande, chacun avec un score de 88. La Norvège, le Singapour, la Suède, la Suisse, les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne complètent la liste des 10 pays en tête.
Le Soudan du Sud, la Syrie et la Somalie restent au bas de l’échelle. Les pays en proie à des conflits armés ou sous un régime autoritaire obtiennent, en général, les scores les plus bas, entre autres, le Venezuela, le Yémen, la Corée du Nord, l’Afghanistan, la Libye, la Guinée équatoriale et le Turkménistan. Deux tiers (68%) des pays obtiennent un score inférieur à 50/100. L’Europe occidentale enregistre le meilleur score avec 66 points, tandis que l’Afrique subsaharienne fait du surplace.
Avec un score moyen de 33 sur 100, l’Afrique subsaharienne ne montre aucune amélioration significative par rapport aux années précédentes. Les avancées réalisées par les pays en tête du classement sont éclipsées par les mauvaises performances de la région dans son ensemble «44 pays sur 49» obtenant un score encore inférieur à 50-. Cela doit amener les gouvernements africains à mettre en œuvre de manière urgente les engagements qu’ils ont pris en matière de lutte contre la corruption, s’ils veulent atténuer l’effet dévastateur de la corruption sur les millions de citoyens qui vivent dans l’extrême pauvreté.
Pour Transparency International, la corruption est en stagnation en 2021, parce que malgré les différents engagements pris par les pays, 131 pays n’ont pas fait de progrès significatifs dans la lutte contre la corruption au cours de la dernière décennie et, cette année. Ils sont 27 pays qui ont atteint leur score le plus bas cette année. Dans le même temps, les droits de l’homme et la démocratie sont la cible d’attaques partout dans le monde. « Ce n’est pas là une coïncidence. La corruption est un terrain propice à la violation des droits humains, débouchant sur une spirale vicieuse et plongeante. À mesure que les droits et les libertés s’amenuisent et que la démocratie s’affaiblit, l’autoritarisme s’installe, entraînant des niveaux de corruption encore plus élevés », indique Transparency. L’ONG allemande poursuit en relevant que le respect des droits de la personne est essentiel pour enrayer la corruption, parce que seuls des citoyens libres de les exercer peuvent agir pour dénoncer les injustices.Il est urgent d’accélérer la lutte contre la corruption si nous voulons mettre un terme aux violations des droits de l’homme et au déclin démocratique dans le monde entier. Si la corruption est un problème qui revêt de multiples facettes, c’est néanmoins un mal dont les remèdes sont connus. Pour ce faire, Transparency International recommande de garantir les droits nécessaires pour que le pouvoir soit tenu de rendre des comptes, rétablir et renforcer les contrôles institutionnels sur le pouvoir, combattre la corruption transnationale et garantir le droit à l’information concernant les dépenses publiques.
Elie KABORE

Commentaires
Numéro d'édition: 425

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.