Formation islamique: La promotion AL FATH a reçu ses attributs

• Trois ans et demi de formation en moyenne

• 12 modules et 12 examens validés

• 110 personnes aptes à lire le Saint Coran

La marraine Adja Fatoumata Gomina et le parrain El hadj Cheik Moussa Cissé, procédant au baptême de la promotion. (DR)

Le pavillon Soleil levant du SIAO a servi de cadre le dimanche 07 mars 2021 à la sortie officielle de promotion de fin de lecture du Saint Coran des auditeurs de  l’Institut musulman d’enseignement et d’éducation (IM2E), la structure de formation du CERFI, le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques. Au nombre de cent dix (110), soit trente-huit (38) hommes et soixante-douze femmes, les lauréats ont saisi la tribune de la cérémonie pour témoigner leur gratitude et leur reconnaissance aux encadreurs, aux responsables de la structure de formation, à leurs parents, amis et connaissances.  « Les années de pratique de la lecture du Saint Coran ont été des moments très cruciaux pour nous. La tâche n’a pas été facile. Certains étaient habités par la peur et d’autres avaient du mal à se dégager de leurs obligations habituelles. Tous, nous avons été, par moments, touchés par la fibre de l’abandon.  Heureusement, le climat fraternel et la qualité de l’encadrement ont su à  chaque moment d’inclinaison, raviver notre désir et raffermir notre volonté de lire le Saint Coran », dira Boureima Ouédraogo, leur porte-parole, pour expliquer les circonstances de leur formation. Durant toute cette période, ils ont suivi douze (12) modules de formation pendant au moins trois ans et demi. Les cours sont organisés en modules répartis en sessions. Chaque session tient sur un trimestre.  Et chaque année compte trois (03) sessions. Le passage entre deux sessions est soumis à l’obtention de la note de 10/20 au moins lors de l’évaluation trimestrielle.  Un auditeur qui s’inscrit en « Initiation  à la lecture du Coran », c’est-à-dire le premier module, aura à passer en moyenne trois (03) années et demie, et valider douze (12) examens pour confirmer son aptitude à lire le Saint Coran. 

La cérémonie du dimanche 07 mars marque donc l’aboutissement d’une longue et exaltante aventure. Et les parents, amis et connaissances des lauréats n’ont pas marchandé leur déplacement pour être témoins de l’évènement ponctué d’allocutions des différentes parties prenantes, de cantiques, de remises des attestations et de cadeaux.

La promotion Al Fath compte 110 lauréats, soient 78 femmes et 32 hommes. (DR)

Les deux parrains,  El hadj Cheik Moussa Cissé et Adja Fatoumata Gomina, après avoir félicité leurs filleuls, leur ont donné pour nom de baptême « Al Fath ». Cette expression en arabe peut être interprétée comme la « Victoire éclatante » et une Sourate lui a même été consacrée dans le Saint Coran. Il s’agit de la Sourate quarante-huit (48) qui compte quarante-neuf  (49) versets. Les deux parrains leur ont ensuite fait des recommandations : « Lisez continuellement le Saint Coran. Restez attachés au Livre Saint d’Allah.  Faites-en votre livre de chevet. Ne gardez pas uniquement pour vous les connaissances que vous avez acquises.  Faites de leur partage votre activité quotidienne ».

Pour le président du CERFI, la formation constitue un volet important  de sa structure. Raison pour laquelle, l’Institut musulman d’enseignement et d’éducation (IM2E) a été porté sur les fonts baptismaux en 2009, afin de dynamiser le programme de formation. L’institut est ouvert à tout apprenant sans distinction de sexe, d’âge, de religion, de pays et de nationalité. Cette initiative a suscité l’engouement de notre public cible, constitué en majorité de fonctionnaires, qui ne ménagent aucun effort pour suivre les cours dispensés.  L’administration de IM2E est logée au siège  national du CERFI aux 1200 Logements et compte six (06) centres de formation que sont : le centre  de 1200 Logements ;  le complexe scolaire La Relève vaillante à Tanghin (ex-secteur 23, côté nord Arb-Yaré), le centre de Songnaaba, le lycée Ridwane (Gounghin, à 40m au sud de l’échangeur de l’Ouest), l’Ecole de santé science nouvelle (à 100 m de la Mairie de l’Arrondissement 03, dans le quartier Tampouy) et le complexe scolaire Elisa dans la Commune rurale de  Saaba.

Conscient que la construction d’une communauté forte et solidaire commande des investissements tant dans les hommes que dans les infrastructures, au niveau du CERFI, les projets dans ce sens sont nombreux et prennent en compte plusieurs domaines.  « En plus des établissements scolaires et les projets de construction d’infrastructures socio-éducatives et sanitaires, le CERFI a procédé au lancement officiel des activités de la Zakat house le 02 novembre dernier.  En rappel, la Zakat house est conçue pour faciliter la collecte et la gestion rationnelle et professionnelle de la zakat, 3e pilier de l’islam. Pour le bonheur de tous, faisons de la réussite de ce projet notre cheval de bataille », a souhaité le président Aminou  Ouédraogo.o

Martin SAMA

 

Encadré

Du nom de baptême « Al Fath » !

Cette expression en arabe peut être interprétée comme la « Victoire éclatante ». Trois raisons expliquent le choix de ce nom de baptême : Victoire pour le CERFI, et l’IM2E en particulier, qui a vu son initiative susciter l’engouement de son public cible. D’une dizaine de personnes à son ouverture, l’IM2E compte aujourd’hui plus de mille (1000) inscrits dans ses différents centres.  Et avec cette promotion, il franchit pour la première fois la barre de la centaine en six sorties de promotion. Victoire pour les lauréats qui ont tous fait preuve de courage, de dévouement et d’abnégation. Victoire enfin pour l’islam et la communauté musulmane qui voit ainsi reculer l’obscurantisme au profit de la lumière.o

Commentaires
Numéro d'édition: 383

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.