Transition

Cette fin d’année est un peu particulière. La transition d’année civile coïncide avec une sorte de transition pour le second mandat du Président Kaboré. C’est un mandat de tous les espoirs,  après l’installation du président, cette semaine, et celle des députés de la nouvelle législature. Et début janvier, le gouvernement sera probablement nommé. Vu le bouleversement intervenu de la carte politique lors des élections législatives, la composition du gouvernement pourrait être un bon indicateur du rythme et de la tonalité que le président entend donner à son mandat pour tenir ses promesses électorales.

Cette période de transition entre 2020 et 2021 est également celle des tractations et des négociations secrètes sur le choix des personnalités à impliquer dans cette gouvernance Kaboré que l’on veut plus vigoureuse à tous les points de vue. Pour notre part, dans cette édition du journal, à cheval entre décembre 2020 et janvier 2021, nous vous proposons un dossier sur ce que pourrait être les attentes et les défis de ce second mandat. C’est notre regard et nous espérons qu’il reflètera, du moins en partie, ceux de nos lecteurs et des Burkinabè.

Bonne fin d’année et rendez-vous le 11 janvier 2021 dans la santé et la paix.o

Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 368

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.