Le Coordonnateur de la 14e édition des JEB (milieu) a décliné les grandes lignes de l’évènement. (Ph: HS)

Journées de l’entrepreneuriat burkinabè  : Quelles opportunités pour les jeunes et les femmes dans le domaine agricole?

La quatorzième édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè (JEB) se tiendra les 13 et 14 novembre 2019 à Ouagadougou, sur le site du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO). Face à la presse le 8 novembre 2019, le comité d’organisation a décliné les grandes lignes de cette activité majeure qui veut mobiliser 82.649.000 FCFA, dont 40 000 000 FCFA pour le prix d’excellence.
«Célébrer au moins une fois par an, l’importance du secteur privé dans la création de richesses et d’emplois à travers des manifestations de portée nationale qui se veulent unitaires et populaires». C’est l’objectif général poursuivi par la Maison de l’entreprise du Burkina (MEB), à travers la tenue de la 14e édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè qui se tiendra les 13 et 14 novembre.
Placée sous le thème « Entrepreneuriat agricole : quelles opportunités pour les jeunes et les femmes  », cette 14e édition offre l’occasion au comité d’organisation de magnifier davantage les activités en matière de promotion de l’entrepreneuriat.
Aujourd’hui, soutient le coordonnateur de la 14 e édition, Lancina Ki, le secteur d’activité qui a le plus de potentialités est l’agriculture. Conscient de cette force, le comité d’organisation a décidé, au cours de ces journées, de réfléchir profondément sur cette thématique afin de permettre aux uns et aux autres de savoir que dans l’agriculture, il y a encore de la matière. De ce fait, foi de Lancina Ki : « Nous voulons focaliser nos réflexions principalement sur les jeunes et sur les femmes en matière d’opportunité».
Plusieurs activités phares sont prévues au cours de ces journées. Il s’agit, entre autres, des échanges sur des thématiques précises en rapport avec l’entrepreneuriat agricole. Toute chose qui va permettre aux participants de décrire les potentialités et susciter l’intérêt d’un certain nombre de participants sur ce qu’il y a comme possibilité au niveau du secteur agricole en termes d’innovation, d’entrepreneuriat, en termes techniques et de recherches. Ces journées offriront également une occasion de mettre en relation les partenaires financiers et les institutions d’appui au secteur privé pour rencontrer les porteurs de projets. A cet effet, des sessions de B to B à travers un Salon qui va réunir toutes les banques, les institutions d’appui au secteur privé, les porteurs de projets sont au programme…
Comme autre activité, M. Ki a cité la nuit du mérite pour magnifier l’excellence au niveau du secteur privé. A son niveau, indique le coordonnateur, le gouvernement voudrait aussi magnifier l’excellence pour que ceux qui se sont battus, ceux qui ont entrepris des activités et qui méritent d’être distingués et encouragés puissent être primés lors de cette nuit.
Il faut souligner que la Maison de l’entreprise voudrait également saisir cette occasion que lui offre la 14e édition des JEB, pour mettre en place le pantouflage.
Selon les confidences de M. Ki, de plus en plus, les gens vont à la retraite avec beaucoup de compétences. Ces derniers veulent se reconvertir dans l’entrepreneuriat mais n’ont pas souvent le bagage nécessaire. Réfléchissant sur cette problématique, la Maison de l’entreprise, selon son Directeur général, a décidé, au cours de cette édition, de faire la promotion de ce produit. En plus de cela, la MEB va également promouvoir un de ses produits appelé «Salon entreprendre au Faso» pour encourager et faciliter l’accès aux financements aux petites et moyennes entreprises. Aussi, poursuit Lancina Ki, cette édition sera aussi un moyen pour la Maison de l’entreprise de faire la promotion de la certification au métier de consultant. « Nous voulons que tous ceux qui œuvrent pour le secteur privé aient des compétences avérées», a-t-il souhaité.
Aujourd’hui, force est de reconnaître que beaucoup de documents sont falsifiés. Pour lutter contre la fraude, la MEB a mis en place un dispositif de sécurisation des documents qui, même à l’international, peuvent être certifiés authentiques. Ce produit sera promu à l’occasion de ces journées.

Hannifah Sawadogo


Les résultats en 13  éditions

En 13 éditions, les JEB ont permis d’atteindre:
Porteurs de projets formés sur le montage: 8629
Participants aux foras d’affaires: 6380
Contacts d’affaires noués entre promoteurs de projets et structures d’appui: 4906
Plans d’affaires enregistrés: 4891
Projets primés: 270
Volume total des prix décernés: 1 095 484 197 FCFA.

Commentaires
Numéro d'édition: 319

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.