La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) étaient invitées à rendre compte de leurs bilans financiers et d’exécution d’activités au terme de l’exercice 2017. (DR)

AG/SE : Les EPPS en forme

• Chiffre d’affaires en hausse sur trois ans

• Plus de 200 milliards de FCFA en 2017

• Des recettes de cotisations améliorées à la CNSS et la CARFO

Les Etablissements publics de prévoyance sociale (EPPS) se portent bien. De l’Assemblée générale des sociétés d’Etat (AG/SE), il ressort que leurs chiffres d’affaires sont en net croissance. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) étaient invitées à rendre compte de leurs bilans financiers et d’exécution d’activités au terme de l’exercice 2017. C’est-à-dire la période allant du 1er janvier au 31 décembre de l’année écoulée. Pour ce faire, chaque société sera représentée par une délégation normalement composée du Président du conseil d’administration (PCA), du Directeur général (DG), du DAF, du commissaire aux comptes et du délégué du personnel. A ce jour, le Burkina Faso compte au total 21 sociétés d’Etat dont 2 Etablissements publics de prévoyance sociale (EPPS), à savoir la CARFO et la CNSS. Et, selon le rapport de synthèse des performances, les deux EPPS ont réalisé un chiffre d’affaires de 203,908 milliards de FCFA en 2017, contre 192,382 milliards de FCFA en 2016 et 162,566 milliards de FCFA en 2015. Un accroissement qui est dû, selon le rapport, à l’amélioration de leurs recettes de cotisations. Le résultat net, lui aussi, est passé de 66,581 milliards de FCFA en 2015 à 79,114 milliards de FCFA en 2016, puis à 84,051 milliards de FCFA en 2017 ; soit une progression de 6,24% en 2017, contre 15,82% en 2016 et 29,91% en 2015. De bonnes performances qui font suite à la diminution des charges de personnel à la CNSS. Une situation qui a engendré une baisse de 647 millions de FCFA, passant de 11,658 milliards de FCFA en 2016 à 11,011 milliards de FCFA en 2017. Les deux EPPS ont un effectif de 1.124 agents en 2017.

Plus de 400 milliards de FCFA pour le budget de l’Etat
La contribution des sociétés d’Etat et des Etablissements publics de prévoyance sociale (EPPS) au budget de l’Etat s’établit à 444,665 milliards de FCFA en 2017, contre 215,215 milliards de FCFA en 2016 et 196,253 milliards de FCFA en 2015 ; soit une augmentation de 229,45 milliards de FCFA entre 2016 et 2017.
Cette forte contribution en 2017 provient principalement de la SONABHY à hauteur de 368,905 milliards de FCFA, soit 82,96% du total de la contribution, suivie de la SONABEL à hauteur de 38,790 milliards de FCFA, soit 8,72%, et de la LONAB pour 24,751 milliards de FCFA, soit 5,57%.

NK


Chiffres d’affaires en baisse dans certaines sociétés

5 sociétés ont enregistré une baisse de leurs chiffres d’affaires entre 2016 et 2017. Il s’agit de :
La SONAGESS à 74%
La MINOFA à 46,11%
La SOGEMAB à 44,40%
La SONATUR à 24,33%
La SONAPOST à 6,73%.
La baisse du chiffre d’affaires de la SONAGESS en 2017 s’explique par la diminution des ventes aux structures de l’Etat. Quant à la MINOFA, la baisse de son chiffre d’affaires s’explique essentiellement par les difficultés techniques et financières rencontrées par la société, qui a de la peine à se mettre en route. La SOGEMAB a rencontré en 2017 des difficultés dans la mise en œuvre effective de son contrat-plan, avec pour corollaire la chute de son volume d’activités.


Bilan des Maîtrises d’ouvrage déléguées publiques (MODP)

Concernant les Maîtrises d’ouvrage déléguées publiques (MODP), les difficultés se dissipent peu à peu du fait de l’octroi de portefeuilles de projets par leurs tutelles techniques, conformément aux recommandations des AG/SE antérieures. Toutefois, l’octroi direct de ces portefeuilles par les tutelles techniques de ces MODP rencontre parfois des difficultés dans sa mise en œuvre. Nonobstant ces difficultés, les 5 agences d’exécution, à savoir l’ACOMOD-Burkina, l’AGETEER, l’AGETIB, la SOGEMAB et la SONATER, ont pu réaliser des résultats bénéficiaires en 2017. Par ailleurs, l’amélioration de la performance de l’AGETIB en 2017 lui a permis de reconstituer ses capitaux propres.


De la note de synthèse des performances

Le rapport des performances du secrétariat de l’AG/SE sur la gestion des sociétés d’Etat/exercice 2017 fait le point sur la gestion des ressources humaines, les audits réalisés, le fonctionnement des comités d’audits, la gouvernance d’entreprise et la mise en œuvre du code de bonnes pratiques de gouvernance des sociétés d’Etat, ainsi que l’analyse des données économiques et financières par type de comptabilité (SYSCOHADA et CIPRES) et par société. Il donne l’état d’exécution des résolutions et recommandations issues de la vingt-cinquième session de l’AG/SE, soumet des projets de résolutions et donne la situation des mandats au 31 décembre 2017 des administrateurs, des commissaires aux comptes et des directeurs généraux pour chaque société ou établissement concerné.

Commentaires
Numéro d'édition: 259

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.