Pour Steve Letwin, président et chef de direction d’IAMGOLD, il s’agit de la première centrale solaire jumelée à une centrale énergétique au monde, exploitée par une mine. (Ph.: DR)

La mine d’Essakane se dote d’une centrale solaire de 15 mW

• Première centrale solaire connectée à une centrale thermique
• Elle permettra d’économiser le contenu de 300 camions-citernes de carburant par an
• Réduire l’impact environnemental de la mine

LA mine d’Essakane va se doter d’une centrale solaire de 15 mW à proximité du site minier. Le lancement des travaux a eu lieu le 26 mai 2017 par le ministère de l’Energie, Alfa Oumar Dissa, en pré- sence de Steve Letwin, président et chef de direction d’IAMGOLD, et de Donald Charter, président du conseil d’administration d’IAMGOLD. La construction de cette centrale solaire s’étalera sur 8 mois et elle sera fonctionnelle dès le premier trimestre de l’année 2018. Bruno Lemelin, directeur de la mine d’Essakane, a expliqué qu’une fois construite, la centrale solaire sera connectée à la centrale thermique de la mine d’une puissance de 55 mW. Pour lui, la construction de la centrale entre en droite ligne de la politique de développement durable permanente de la mine, et contribuera à réduire l’impact environnemental et améliorera le compétitive de la mine. Pour Steve Letwin, président et chef de direction d’IAMGOLD, il s’agit de la première centrale solaire jumelée à une centrale énergétique au monde, exploitée par une mine. A terme, la centrale qui sera construite sur une superficie de 22 ha à

La première pelletée a été donnée par Alfa Oumar Dissa, ministre de l’Energie, qui a donné rendez-vous dans 8 mois
pour l’inauguration de la centrale. (Ph.: DR)

l’intérieur de la mine permettra à la mine de faire des économies, puisqu’elle contribuera à réduire la consommation de fuel diésel de 6 millions de litres par an, l’équivalent du contenu de 300 camions-citernes. En plus, elle réduira les émissions de gaz à effet de serre de 18.000 tonnes par an. La construction de la centrale aura un impact sur la création d’emplois. Bruno Lemelin, directeur de la mine d’Essakane, informe qu’entre 70 et 120 emplois seront créés pendant la phase de construction et entre 30 à 40 emplois pendant la période d’exploitation. La réalisation de ce projet est le fruit d’un partenariat à long terme entre IAMGOLD et ses partenaires Esskane Solar et EREN. Pour le représentant d’Esskane Solar, Christophe Florence, ce partenariat va au-delà d’IAMGOLD et concerne aussi le Burkina Faso, puisque la réalisation de ce projet se fera dans le strict respect de la législation au Burkina Faso. «Le Burkina Faso est un vivier d’opportunités. Le contexte est favorable à la réalisation des projets», foi du représentant d’Essakane Solar qui compte continuer à installer des fermes solaires aussi bien pour la SONABEL que pour les villages non-connectés au réseau électrique. Alfa Oumar Dissa, ministre de l’Energie, n’a pas manqué de rappeler que le Burkina s’est doté d’une loi sur la production de l’énergie le 20 avril 2017 dont l’une des innovations est l’ouverture de la production d’énergie aux producteurs indépendants. A travers cette loi, la possibilité est offerte aux industrielles comme les sociétés minières d’acheter l’énergie auprès des producteurs indépendants. La présence du premier responsable du secteur à la cérémonie de lancement est la preuve que le projet solaire d’Essakane entre en droite ligne de la politique gouvernementale en la matière; c’est-à-dire, la réalisation de la transition énergétique du thermique vers les énergies renouvelables afin de permettre aux populations d’accéder à une énergie fiable et à moindre coût grâce au mixte énergétique. Cette centrale de 15 mW est non seulement salutaire pour la mine en ce sens qu’elle réalisera des économies, mais aussi pour les populations parce qu’elle contribuera à la création d’emplois. Pour cette raison, il a tenu à féliciter les responsables de la société IAMGOLG pour cette initiative. Il a donné rendez-vous aux uns et autres pour l’inauguration de la mine dans 8 mois.

J.B.


130.000 panneaux solaires, silencieux et sans fumée

LA construction de la centrale sera assurée par la société Essakane Solar et son partenaire EREN. Christophe Florence d’Essakane Solar a, au nom de la société Essakane Solar, indiqué que d’ici 8 mois, les 130.000 panneaux solaires, silencieux et sans fumée, qui utiliseront l’abondant soleil du Sahel produiront de l’énergie. Cette énergie sera envoyée à la centrale électrique située à quelques mètres. Ce projet mis en œuvre sur des bases économiques et écologiques révolutionnera l’économie minière, en ce sens que cette économie intégrera les énergies renouvelables à l’exploitation minière.

Commentaires
Numéro d'édition: 208

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.