Qualité de l’eau de forage et préemballée  : 11 unités conformes sur 110

«Contrairement à ce que la population peut penser du caractère propre et hygiénique des eaux en sachets, dans leur grande majorité, elles ne sont même pas plus propres que l’eau du robinet.
Pire, une étude conduite par des biologistes a été faite sur la majeure partie des eaux en sachets plastiques et les eaux de 10 F CFA que les enfants vendaient. Il se trouve que ces eaux (de 10 francs) sont étonnamment plus hygiéniques et contiennent moins de germes que la plupart des eaux conditionnées dans les sachets de façon industrielle et vendues à 25 F CFA». Cette déclaration du Docteur Alfred Ouédraogo, responsable de l’Unité d’histo-embryo- cytogénétique du Chu/Yo, résume le flou autour de la qualité des eaux conditionnées.
En effet, non seulement le nombre de marques d’eaux conditionnées en sachets plastiques qui circulent sur le marché n’est pas connu, mais en plus, il n’existe pas de test régulier sur la qualité de ces eaux disponibles pour le public.
La première liste des marques de sachets d’eaux présentes sur le marché burkinabè a été publiée en 2010 par le Laboratoire national de la santé publique. A cette époque, 43 marques ont été répertoriées, dont 17 étaient déclarées non-conformes. Au cours du mois de mai de la même année, le nombre de marques est passé à 49, dont 7 unités de production déclarées non-conformes. A la même époque, du côté du ministère du Commerce, 22 unités ne disposaient pas d’autorisation de création, donc travaillaient en toute illégalité.
Pour 2014, sur plus de 110 unités de production d’eau de forage et d’eau préemballée répertoriées, seules 11 structures ont contracté un protocole avec le Laboratoire national de santé publique (Lnsp), pour le contrôle régulier de leur eau pour le compte de l’année 2014-2015. Ces structures (voir tableau) sont reconnues pour produire de l’eau de forage conditionnée et soumise régulièrement aux contrôles de qualité sanitaire du Lnsp.
Notons que conformément à l’arrêté conjoint n°2003/009/Ms/Mfb/Mahrh/Mcpea du 30 janvier 2004 fixant les modalités de contrôle de qualité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine, l’eau du réseau de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (Onea) est régulièrement contrôlée par les services techniques du Lnsp. Elle dispose par ailleurs de son propre laboratoire de contrôle.o
NK

 Liste des structures ayant souscrit au protocole de contrôle de qualité sanitaire du Lnsp  pour le contrôle des eaux de surface, eaux de forages et eaux préemballées 2014-2015

Liste des structures ayant souscrit au protocole de contrôle de qualité sanitaire du Lnsp
pour le contrôle des eaux de surface, eaux de forages et eaux préemballées 2014-2015

Commentaires
Numéro d'édition: 107

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.