Mouton de sacrifice

Accusé d’avoir trafiqué les dates de péremption des stocks de canettes, Boureima Ouédraogo, patron du groupe Obouf, aurait reconnu les faits lors de son audition. Lui et 12 autres personnes sont en détention en attendant le jugement du 17 mars. La carte de visite du prévenu en fait une grosse prise pour les limiers de la police.
Les chiffres font peur. Plus de 1.200 tonnes de boissons périmées. De quoi semer la panique au sein des consommateurs. Leurs représentants n’ont d’ailleurs pas manqué de donner de la voix. Car cette affaire semble n’être que la partie émergée de pratiques bien établies dans le secteur du commerce.
Ce qui est valable pour les boissons aujourd’hui ne l’est-il pas également pour les pâtes alimentaires, biscuits, farines, sel de table et autres conserves? Qui peut garantir désormais que ce qui est vendu sur la place publique est sain et que les informations sur les emballages sont exactes, quand la fraude se professionnalise à un tel niveau ? Le doute est permis. Et certains ménages ont déjà pris leurs dispositions : plus de canettes jusqu’à nouvel ordre.
Ce n’est pas encore tout à fait la panique. Et le Gouvernement a pris les devants pour rassurer les populations sur de nouveaux contrôles en cours. Il faut surtout éviter une action épisodique, car les risques sanitaires sont énormes s’ils sont avérés. Le principe de précaution devrait guider tous les acteurs.
Il y a donc un risque de ralentissement de la consommation de certains produits. Le patron de Obouf, pris la main dans le sac, va peut-être payer pour tous les fraudeurs qui sont passés allégrement, depuis des années, à travers les mailles des filets de la police. C’est pour cette raison que l’homme d’affaires a droit à un procès équitable à but pédagogique.
Ce serait alors une vraie première dans les annales du consumérisme au Faso, un pays où les commerçants semblent n’avoir aucun égard pour les consommateurs, à qui ils ont longtemps imposé le diktat de la mauvaise qualité.
Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 100

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.