«Mettre des femmes entrepreneurs de qualité en lumière»

3 questions à une créatrice Emilie Hawlena a créé le réseau Genuine Women, qui vise à créer des synergies entre femmes qui lancent leur entreprise.

Emilie Hawlena – 33 ans – veut créer des synergies entre femmes motivées pour les aider à se lancer dans l’arène complexe, passionnante et parfois hostile de la création d’entreprise.

Pourquoi créer un nouveau réseau de femmes?

Après avoir quitté ma Belgique natale, il y a dix ans, et rejoint Genève afin de travailler dans le secteur bancaire, qui ne me correspond plus, j’aspire à développer ma fibre entrepreunariale. Cela passe par la mise en valeur de femmes entrepreneurs dynamiques, créatives et authentiques (ndlr: genuine en anglais). Je ressens un vrai élan de la part de quantité de femmes de qualité à se réaliser. J’espère donc pouvoir mettre en place quelque chose qui accueille cet élan et qui puisse porter les projets de ces passionnées plus loin. C’est bien parti puisque, un peu plus de neuf mois après le lancement de Genuine Women, le réseau compte 254 adhérentes dans toute la Suisse romande. De la prof de yoga en passant par la vigneronne ou l’organisatrice d’événements… Et nous comptons bien ne pas nous arrêter en si bon chemin puisque nous avons ouvert le réseau à Lausanne en mai 2017. L’ouverture dans d’autres cantons est prévue en 2018: en février à Neuchâtel, Fribourg en mai et le Valais pour la rentrée. L’objectif est d’unifier un maximum la Suisse romande. Le message premier du réseau est « ensemble, nous sommes plus fort et nous allons plus loin ». Une ambassadrice représentera le réseau dans chaque canton, aidera à son développement et à sa mise en place (partenaires, événements, workshops, etc). Des évènements communs seront bien sûr organisés afin de mélanger les différentes zones géographiques.

Vos atouts pour parvenir à vos objectifs?

D’abord réunir, en constituant une communauté de femmes entrepreneurs solidaires qui permette d’échanger, de créer des collaborations et des synergies. Je suis persuadée qu’ensemble on est plus fortes et qu’on va plus loin ! Offrir ensuite de la visibilité aux membres de Genuine Women à travers un site qui se décline comme une vitrine. Chaque femme a sa propre page qui met en lumière son projet et lui permet d’être contactée en direct. Soutenir enfin ces entrepreneurs ou celles qui aspirent à le devenir dans le développement de leur activité. J’espère ainsi bientôt bénéficier d’une chronique radio qui permettra de présenter chaque semaine l’initiative d’une femme entrepreneur. Autre rêve auquel je travaille: réaliser un magazine trimestriel en distribution libre qui valoriserait des portraits de Genuines, des reportages sur des collaborations et des informations sur ce qui se passe dans le réseau.

Que d’ambitions…

Nous sommes de plus en plus nombreuses à nous lancer sur le chemin de l’entrepreneuriat. Or, ce chemin, bien que palpitant, n’est pas toujours évident et on s’y sent parfois très seule. Pour y remédier, je propose des workshops avec intervenants, des conférences et certains avantages pour aider et faciliter la vie de ces femmes motivées. On se voit aussi régulièrement entre adhérentes autour de petits-déjeuners, lunchs ou apéros, en fonction de nos agendas. Parmi ces rendez-vous, la Rescue drink mensuelle offre aux Genuines la possibilité de réseauter comme à la maison autour d’un verre, détendues et relax. Sans oublier les «Fuckup Ladies Night» où chacune vient raconter comment, au-delà de ses loupés, elle a su rebondir. Enfin, des soirées grand public sont ouvertes aux hommes.

Par Laurence Bézaguet pour Tribune de Genève

Commentaires

Numéro d'édition: 1