Monthly Archives: novembre 2014

Les Etalons qualifiés pour la CAN

Les poulains de Paul Put ont fait l’essentiel à Maseru au Lesotho le 15 novembre dernier en battant les Crocodiles de ce pays sur le score de 1-0. Un but matinal de Jonathan Pitroipa à la 2e mn qui inscrit ainsi son 5e but en 4 rencontres (il était absent lors du match aller au Gabon). Avec cette victoire et ...

Lire la suite »

Boomerang

En 2011, les mutins avaient mis le pays sous coupe réglée, avec son lot de pillages et de viols. Des voix s’étaient alors élevées pour condamner des actes aux antipodes de ce que l’on attendait d’une armée disciplinée et républicaine. Certains des auteurs, reconnus coupables, méditent toujours leur sort. Il fallait sanctionner pour l’exemple, afin que plus jamais il ne ...

Lire la suite »

Manifestation du 30 octobre: La télévision nationale se remet du «jeudi noir»

La Radiodiffusion télévision du Burkina (Rtb), tout comme d’autres édifices publics, a subi la colère des manifestants du 30 octobre dernier. Les différentes entités de la nationale de l’information, à savoir la télévision, la radiodiffusion et la webdiffusion, ont été touchées par les saccages. A la différence de la radio dont les studios sont restés intacts, la composante télévision a ...

Lire la suite »

Attaques des sociétés minières: un risque de rétrécissement du secteur

L’instabilité politique et la violence observées le 30 octobre dernier ont eu un impact énorme sur les mines d’or du Burkina. Semafo, la mine d’Essakane, Bissa Gold et autres grandes mines ont été touchées. Cependant, les gros dégâts sont constatés au niveau des mines semi-industrielles. Pour Elie Ouédraogo, président de la Chambre des mines du Burkina, il sera difficile pour ...

Lire la suite »

De Bonnes Sources

• Les maires en selle Le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida, chef de l’Etat, a dans un communiqué le 6 novembre dernier demandé aux maires des différents arrondissements et villes du pays de retourner au travail. Et pour les motiver à la tâche, il promet des «mesures expresses» à l’encontre des maires absents de leur poste. Les lotissements et attributions de ...

Lire la suite »

Repenser la faim

ROME – Le monde est confronté à un problème de nutrition. Si de grands progrès ont été accomplis dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, avec la réduction de moitié du nombre de personnes sous-alimentées dans les pays en développement, le problème reste omniprésent et complexe. Il ne s’agit pas seulement de fournir plus d’aliments : des ...

Lire la suite »

Révision de la Constitution: Ces dirigeants africains tentés par le syndrome Compaoré

Le 30 octobre, alors que l’Assemblée nationale du Burkina devait voter le projet de révision constitutionnelle, un soulèvement populaire a eu lieu et Blaise Compaoré a dû démissionner devant la démonstration de force de la foule qui était contre la révision de la Constitution. M. Compaoré était, cependant, loin d’être le premier dirigeant africain à vouloir à tout prix s’accrocher ...

Lire la suite »

Fastidieuse médiation pour une transition

De mémoire d’observateurs de la scène politique africaine, c’est l’une des rares fois que trois chefs d’Etat sont envoyés d’urgence dans un pays pour conduire une médiation. La crise burkinabè a réussi à mobiliser les présidents nigérian, ghanéen et sénégalais, qui ont dû revoir leur agenda pour faire le voyage de Ouagadougou, le 5 novembre. Leur participation active vient en ...

Lire la suite »

Assurance émeutes : A la découverte de la clause Fanaf

Nombreux sont les entreprises et les particuliers qui ont subi des dommages lors de l’insurrection populaire du 30 octobre dernier. La crainte de tous est de savoir comment minimiser ces pertes. Certaines entreprises avaient des contrats d’assurance avec des sociétés de la place. Selon l’assurance contractée, elles seront indemnisées ou pas. En effet, suite aux évènements survenus lors de la ...

Lire la suite »

Internet et Sms quasi-bloqués

Dans la nuit du 30 au 31 octobre et toute la journée du 31 octobre dernier, près de 88% du réseau internet burkinabè étaient inaccessibles. Les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter, les Sms ont été littéralement bloqués, empêchant ainsi les internautes et manifestants de communiquer. C’est la première fois qu’une mesure de cette ampleur est prise au Burkina ...

Lire la suite »