De Bonnes Sources

• Fonds d’appui à la presse privée: 116 dossiers reçus
Il y a eu un réel engouement cette année pour les soumissions à la subvention de l’Etat à la presse privée. A la date de clôture de la réception des dossiers, le 5 septembre 2017, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) avait reçu 116 dossiers, tous médias confondus. Le 28 août dernier, première date de clôture, 100 organes avaient pu déposer leurs dossiers.
16 entreprises ont donc pu profiter de la prorogation par la suite. Certaines entreprises avaient souhaité ce report en raison des vacances, mais surtout de difficultés pour accéder à certains documents auprès de l’administration fiscale et de la CNSS. La commission d’examen des dossiers se réunira incessamment pour repartir les 400 millions de FCFA de la subvention entre les entreprises de presse qui auront satisfait aux exigences du cahier des charges défini.

• OBM: une stratégie d’observation adoptée à Koubri:

Dans le cadre de sa mission d’observation de l’éthique et de la déontologie dans les médias burkinabè, l’Observatoire national des médias, après deux ateliers techniques à Koubri au mois d’août, a adopté une nouvelle stratégie pour mieux suivre les organes de presse. C’est ainsi que des cellules d’observateurs ont été mises en place pour la télé, la radio et la presse écrite, ainsi que pour la presse en ligne. Ces cellules sont composées de journalistes expérimentés et d’experts en communication. Un certain nombre de médias sera sous observation pendant le dernier trimestre de l’année. Cette mission fera l’objet d’un rapport.

• Marchés publics à l’Economie numérique: l’agrément technique désormais exigé
L’agrément technique est désormais exigé aux soumissionnaires des marchés publics au niveau du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes ; et cela à compter du 1er janvier 2018, en accord avec l’autorité de régulation de la commande publique. L’agrément technique en matière d’informatique a été institué depuis 2016, mais n’était pas exigé systématiquement. Pour faciliter son accès aux entreprises qui le souhaitent, le ministère de tutelle reçoit les demandes au secrétariat de la Direction générale des technologies de l’information et de la communication (DGTIC), sise au rez-de-chaussée de l’immeuble du Faso, sur l’avenue de l’Indépendance, en face de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP).

• Affaire Breba finances: deux plaintes infructueuses
La semaine dernière, L’Economiste du Faso rendait compte du mécontentement d’un collectif de traders burkinabè qui se disent floués par le groupe Breba finances, et à qui ils réclament le remboursement de leur investissement. Les sommes en jeu frôleraient les 3,6 milliards de FCFA, selon le responsable de ce collectif reçu par L’Economiste du Faso et qui s’apprête à constituer un cabinet d’avocats pour plaider sa cause.
Mais déjà, on apprend que le responsable de Breba Finances a fait l’objet d’au moins deux plaintes, dont l’une d’une structure bancaire de la place dont l’image était associée aux activités du trader via un de ses moyens de paiements. La seconde plainte a été le fait des personnes flouées, en début d’année, pour escroquerie. C’est deux plaintes sont restées apparemment sans suite.

• UEMOA/CEDEAO: les présidents des commissions à Ouagadougou
La 16e rencontre du Secrétariat technique conjoint (STC) des deux organisations s’est tenue à Ouagadougou du 5 au 8 septembre 2017 et a vu la participation des premiers responsables des deux commissions. Cette rencontre biannuelle passe en revue les chantiers dont la Charte communautaire des PME, le Programme de restructuration et de mise à niveau des industries, la Gestion des ressources naturelles, ainsi que l’état d’avancement des chantiers de convergence dans les domaines des infrastructures, des mines, de l’agriculture, du commerce, des douanes, de l’énergie, de l’éducation, du droit et des télécommunications.
Cette rencontre périodique se tient alternativement à Ouaga et à Abuja dans le cadre de l’Accord de coopération et de partenariat signé entre les deux institutions en mai 2004 en vue de renforcer et d’harmoniser le processus d’intégration régionale.

• SITHO 2017: du 28 septembre au 1er octobre
Le Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) se tiendra du 28 septembre au 1er août 2017. Le thème retenu est «tourisme interne, enjeux et défis». La première conférence de presse sur l’évènement a eu lieu de 8 septembre dernier.

• Mali : les opérations militaires donnent lieu à des abus
Des troupes du Mali et du Burkina Faso se sont livrées à des meurtres, des disparitions forcées et des actes de torture au centre du Mali, selon un communiqué de Human Rights Watch rendu public le 8 septembre 2017 à Nairobi. Ces actes sont intervenus lors des opérations militaires menées par les forces armées de ces pays depuis la fin de 2016 afin de contrer la présence croissante des groupes armés islamistes dans le centre du Mali. Selon le communiqué de Human Rights Watch: «En juin 2017, des militaires burkinabèont arrêté environ 70 hommes dans des hameaux situés au Mali, à proximité de la frontière, les accusant de soutenir le groupe armé islamiste Ansaroul Islam. Les militaires sont réputés avoir incendié des biens, soumis ces hommes à des sévices physiques – qui ont causé la mort de deux des détenus – et conduit plus de 40 d’entre eux à travers la frontière au Burkina Faso pour de nouveaux interrogatoires». Pour cette organisation de défense de droits humains: «Les gouvernements malien et burkinabè devraient enquêter sans tarder et poursuivre en justice les membres des forces de sécurité qui sont impliqués dans de graves violations des droits humains».

Commentaires

Numéro d'édition: 219