De Bonnes Sources

• L’inquiétude grandit chez les travailleurs de PAM
Les 2.500 travailleurs de Pan African Minerals, société attributaire du permis d’exploitation du manganèse de Tambao, aujourd’hui au chômage, interpellent encore les autorités sur leur sort. Suites aux mesures de suspension qui ont frappé la société en 2015, les travailleurs ont d’abord été mis en chômage technique pour 3 mois renouvelables pour compter du 15 avril 2015, avant d’être finalement licenciés le 14 octobre 2015 en raison de la persistance des suspensions. En décembre 2015, les suspensions ont été levées, mais cela n’a pas permis la reprise des activités de la société. Pis, il y a désormais une remise en cause du contrat de la société.
Chez les travailleurs, c’est le statu quo. Ceux-ci n’ont cessé de crier leur désarroi. Ils attendent du gouvernement une solution permettant la reprise effective des activités de leur employeur afin que leurs emplois soient sauvés. Le 16 décembre 2016, ils étaient de nouveau réunis au Centre d’éducation ouvrière de Ouagadougou pour «attirer l’attention des autorités sur les aspects sociaux de l’affaire Tambao et sur le risque inévitable d’un drame économique et social lié à cette affaire, si de meilleures dispositions ne sont pas prises pour la résolution du problème».

• Assurance maladie universelle : 2 milliards de F CFA pour soutenir le projet
Le Burkina s’engage dans la mise en œuvre de l’Assurance maladie universelle. Le budget gestion 2017 a inscrit une enveloppe de 2 milliards de FCFA pour soutenir l’opérationnalisation de cette nouvelle forme de protection sociale.

• Suivi du PNDES: les OSC veillent
A peine les annonces des intentions de financement du PNDES faites à Paris les 7 et 8 décembre derniers et le budget 2017 adopté à l’Assemblée nationale, deux structures de veille citoyenne ont enclenché leurs procédures de suivi de la mise en œuvre du plan. Il s’agit de l’institut Free Afrik et du Think Thank Burkina International. Le premier a organisé le 16 décembre un atelier méthodologique pour le suivi-évaluation du plan. Burkina International également organisait à la même date une rencontre pour opérationnaliser les dispositifs de mise en œuvre et de suivi-évaluation du PNDES et de poursuite des réformes en matière de bonne gouvernance. Ce dispositif a été recommandé par le colloque organisé par BI les 10 et 11 octobre 2016.

• CAN 2017: les choix de Duarte
En prélude à la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) qui doit se jouer à partir du 14 janvier prochain au Gabon, Paulo Duarte a livré sa première liste de 25 joueurs qui doivent se retrancher à partir du 27 décembre prochain au Maroc pour un stage sanctionné de deux matches internationaux contre les Aigles du Mali et les Lions de l’Atlas du Maroc. Sur les 25 joueurs, deux seront recalés à la fin du stage marocain.
Les 25 présélectionnés ont pour noms : Moussa Germain Sanou (France) Hervé Koffi Kouakou (Côte d’Ivoire), Aboubacar Sawadogo (Burkina Faso), Bakary Koné (Espagne), Ernest Congo (Maroc), Issoufou Paro (Afrique du Sud),Patrick Malo (Egypte), Issoufou Dayo (Maroc), Yacouba Coulibaly (Burkina Faso), Steeve Yago (France), Abdoul Razack Traoré (Turquie), Bakary Saré (Portugal), Adama Guira (France), Charles Kaboré (Russie), Alain Traoré (Turquie), Cyrille Bayala (Moldavie), Jonathan Pitroipa (Emirats arabes unis), Préjuce Nakoulma (Turquie), Aristide Bancé (Côte d’Ivoire), Jonathan Zongo (Espagne), Bertrand Traoré (Hollande), Banou Diawara (Egypte), Soumaila Lingani (Israël), Blati Touré (Chippre).
Un 25e joueur sera désigné pour remplacer Abdul Aziz Kaboré qui est blessé.

• Orabank s’agrandit
En 2017, Orabank ouvrira ses guichets dans 4 villes du pays. Ainsi, Banfora, Koudougou, Fada et Ouahigouha porteront les couleurs de cette banque l’année prochaine. Ce qui portera le nombre de ses agences à 11. L’annonce a été faite par le directeur général de la banque, Martial Goeh-Akue, au cours d’une rencontre d’échanges avec les institutions de microfinance du pays.

Commentaires

Numéro d'édition: 185