A la UneSociété-Culture

Sommet de l’éducation: le PM promet une éducation obligatoire et gratuite

La crise sécuritaire impacte 708.341 élèves. Selon OCHA, dans son rapport du 20 septembre 2022, en ce moment 4.258 écoles sont fermées sur le territoire burkinabè.

Le Premier ministre Albert Ouédraogo, présent à New York pour le Sommet mondial sur la transformation de l’éducation a promis une transformation structurelle de l’économie nationale.

La recette du PM « assurer à tous une éducation inclusive, équitable et de qualité, en mettant l’accent sur l’enfant et son parcours éducatif, axé sur une éducation de base obligatoire et gratuite ».

Autre point évoqué par le chef du gouvernement, la revalorisation et l’attractivité du métier d’enseignant. Il promet aussi d’engager le dialogue avec les partenaires sociaux de l’éducation. Le PM ajoute que la politique de son gouvernement est d’allouer progressivement 30% du budget de l’Etat au secteur de l’éducation.

Notons qu’à l’approche de la rentrée des classes, le secteur de l’éducation connait des remous. En témoigne la sortie le 19 septembre dernier des enseignants du ministère de l’Education national. Ceux-ci réclament l’abandon de l’examen professionnel pour le reclassement des professeurs d’école à la catégorie A, échelle 3.

Malgré les menaces, une équipe de L’Economiste du Faso a pu constater que les épreuves dudit examen ont débuté ce jour dans la ville de Ouagadougou.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page