Les premiers responsables des 105 EPE ont été invités à la rigueur dans la maîtise des dépenses publiques .(Ph. Primature)

Etablissements publics de l’Etat, gestion 2021: 105 EPE au rapport

• Recettes : +7,34% de mobilisation

• Charges de fonctionnement : – 3%

• Dette en hausse de 9, 8 %

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a felicité les 105 EPE pour les performances réalisées. (Ph. Primature)

105 établissements publics de l’Etat (EPE) se sont soumis le 21 juillet 2022 à Ouagadougou, à l’exercice de redevabilité à la faveur de la 23e session de l’Assemblée générale, exercice 2021. Le thème était : « Contrôle interne et dématérialisation des services dans les Etablissements publics de l’Etat (EPE) : état des lieux et perspectives ». Comme appréciation, il ressort que malgré la crise sanitaire et sécuritaire, les 105 EPE ont été résilients. Selon le Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Célestin S. Sanon, des efforts ont été faits dans la mobilisation des recettes qui ont évolué en moyenne de 7,34%. Aussi, des efforts dans la maîtrise des charges avec une regréssion de 3%. Au regard de ces prouesses réalisées, Célestin S. Sanon note que les EPE s’inscrivent dans la dynamique de la rationalisation des dépenses publiques.

Des dépenses de près de 280 milliards FCFA
Le Secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Nicolas Kobiané, qui a présenté le rapport du secrétariat sur la gestion des EPE, a souligné que 86 EPE (en dehors des Fonds nationaux) avaient effectivement transmis leurs états financiers. Lesquels font apparaître les informations suivantes : total des recettes (y compris les subventions) : 276,385 milliards FCFA, contre 257,493 milliards FCFA en 2020 et 220,374 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 7,34% entre 2020 et 2021. A l’inverse, les EPE ont fait les dépenses suivantes : 226,945 milliards FCFA, contre 219,969 milliards FCFA en 2020 et 189,200 milliards FCFA en 2019, soient des hausses de 3,17% entre 2020 et 2021. On enregistre une baisse de 2,62% des charges de fonctionnement correspondant à la somme de 4,657 milliards FCFA. Il ressort une hausse des dépenses d’investissements et de remboursements des emprunts de 20,85% par rapport à 2020. Le ratio de couverture des dépenses par les recettes : 121,78%, contre 120,86% en 2020 et 123,08% en 2019, soit une bonne prudence d’ensemble des responsables dans l’exécution des dépenses budgétaires.

Hausse des dettes en 2021
Le taux d’autofinancement est de 31,91%, contre 27,68% en 2020 et 28,05% en 2019, soit une progression de 4,23 points, appelant à l’intensification des efforts de création et de mobilisation de recettes propres par les EPE, afin de renforcer leur autonomie financière. Le total des dettes est passé à 26,648 milliards FCFA en 2021, contre 24,270 milliards FCFA en 2020 et 16,518 milliards FCFA en 2019, soit un accroissement de 9,80% entre 2020 et 2021.
Le solde final de trésorerie : 78,225 milliards FCFA, contre 71,660 milliards FCFA en 2020 et 58,531 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 9,16% entre 2020 et 2021.

 

Les premiers responsables des 105 EPE ont été invités à la rigueur dans la maîtise des dépenses publiques .(Ph. Primature)

Situation des 19 Fonds nationaux
Les impayés des Fonds nationaux (crédits échus et non encore remboursés) des FNF : 29,575 milliards FCFA, contre 39,985 milliards FCFA en 2020, soit une baisse de 26,03%, ce qui interpelle aux efforts à déployer en matière de recouvrement par les FNF. Le ratio de couverture des dépenses par les ressources : 149,98%, contre 149,41% en 2020 et 180,88% en 2019 pour l’ensemble des FN, traduisant une bonne prudence des responsables dans l’exécution des dépenses budgétaires. Le ratio part des charges de personnel dans les dépenses de fonctionnement : 9,98%, contre 16,43% en 2020 et 18,64% en 2019, montrant un respect par les FN de la norme de 50% maximum. Le taux de réalisation des recettes : 122,41% (135,63% pour les FE et 96,75% pour les FNF), contre 72,45% en 2020 et 85,00% en 2019, ce qui constitue un taux satisfaisant, au regard de la norme de 80% minimum. Quant au taux global d’exécution des dépenses, il est de 82,45% (84,64% pour les FE et 78,10% pour les FNF), contre 48,52% en 2020 et 46,98% en 2019, indiquant qu’elles ont été contenues dans les limites des prévisions de crédits. Le taux d’autofinancement : 84,16% pour les Fonds d’Etat (FE) et 59,45% pour les Fonds nationaux de financement (FNF).

Des dettes de plus de 740% pour les Fonds nationaux
Les dettes totales (enregistrées principalement au niveau des FNF) : 24,211 milliards FCFA, en accroissement entre 2020 et 2021 de 740,78%, d’où la nécessité pour les FN de déployer des efforts en vue de l’apurement de leurs dettes. Le solde final de trésorerie : 212,759 milliards FCFA, contre 159,882 milliards FCFA en 2020 et 51,843 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 33,07% entre 2020 et 2021.o
Ambèternifa Crépin SOMDA

 

Encadré

Les 19 Fonds nationaux totalisent 409,370 milliards FCFA de recettes en 2021

L’analyse de la situation financière des 19 Fonds nationaux ayant effectivement transmis les états financiers présente les informations suivantes : le total des recettes (y compris les subventions) est de 409,370 milliards FCFA en 2021, contre 267,922 milliards FCFA en 2020 et 210,813 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 52,80 % entre 2020 et 2021.
Le total des dépenses budgétaires : 274,010 milliards FCFA, contre 179,250 milliards FCFA en 2020 et 116,494 milliards FCFA en 2019, soit une augmentation de 52,86% entre 2020 et 2021.
Le total des financements accordés : 161,642 milliards FCFA (dont 68,47% pour les Fonds d’Etat (FE) et 31,53% des Fonds nationaux de financement (FNF)), contre 94,863 milliards FCFA en 2020 et 58,503 milliards FCFA en 2019, soit une hausse de 19,40% entre 2020 et 2021. 

Commentaires
Numéro d'édition: 449

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.