Maroc: l’un des meilleurs investisseurs au Burkina Faso

• Avec plus de 51 milliards FCFA d’échanges commerciaux en 2021

• Télécoms, banques, BTP, cimenteries, transport aérien…

• Elles ont créé des milliers d’emplois et de la valeur ajoutée

80 millions USD, soient 51.480.416.000 milliards FCFA d’échanges commerciaux en 2021 entre le Royaume du Maroc et le Burkina Faso, selon l’Ambassade du Maroc au Burkina Faso. Youssef Slaoui a fait cette révélation le 4 juillet 2022 à Ouagadougou. Un montant qui fait du Maroc l’un des meilleurs partenaires commerciaux du Burkina Faso, a mentionné le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME, Abdoulaye Tall. En plus d’être le pays qui offre le plus de bourses d’études au Burkina Faso, le Royaume chérifien investit plus au Burkina Faso, à travers ses entreprises à capitaux marocains.
Elles vont des secteurs des télécommunications, des banques, des cimenteries, des assurances, du transport aérien (passager et cargo), des infrastructures/travaux publics, des boissons et eaux minérales, du négoce général, du commerce des produits pharmaceutiques, de l’électricité, des médias, etc. (NDLR : voir encadré).

Fils de coton contre clinker
Quels sont les produits échangés entre ces deux pays ? Selon les statistiques de l’Agence pour la promotion des exportations du Burkina (Apex), le Maroc est le 35e client des produits burkinabè. Et de révéler que les Marocains sont friands de mangue fraîche, de fils de coton, de noix de cajou, de miel et d’objets d’art. Valeur totale de ces exportations pour 2021 ? Près de 800 millions FCFA. Un montant en hausse de 85% par rapport à 2020.
Du côté burkinabè, les principaux produits en provenance du Maroc sont les produits pétroliers, notamment, les huiles moteur, le clinker, les médicaments, les engrais et le matériel informatique.
En 2021, la valeur des importations du Burkina Faso en provenance du Maroc est évaluée à 37 milliards FCFA, en hausse de 11% par rapport à 2020. Le Maroc est le 21e fournisseur de produits importés au Burkina Faso.
Ambèternifa Crépin SOMDA

Commentaires
Numéro d'édition: 447

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.