L’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui, note qu’il y a un intérêt croissant des opérateurs économiques privés des deux pays pour les marchés respectifs. (Ph. Yvan Sama)

Coopération économique: Maroc-Burkina Faso Un Club d’hommes d’affaires en gestation

• Pour renforcer les échanges commerciaux

• Les patrons burkinabè adhèrent

• Un facilitateur nommé Youssef Slaoui

L’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui, note qu’il y a un intérêt croissant des opérateurs économiques privés des deux pays pour les marchés respectifs. (Ph. Yvan Sama)

Les relations d’amitié et de fraternité entre le Royaume du Maroc et le Burkina Faso sont plus qu’excellentes entre les deux pays et cela, depuis des décennies. Ces dernières années, cette coopération s’est davantage renforcée, voire consolidée sur le plan économique. Pour preuve, le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays est passé de 47 millions USD en 2016 à 80 millions USD en 2021. Selon l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui, il y a un intérêt croissant des opérateurs économiques privés des deux pays pour les marchés respectifs.

Le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME, Abdoulaye Tall, a révélé que le Maroc était l’un des meilleurs partenaires du Burkina Faso. (Ph. Yvan Sama)

Une initiative saluée par les deux gouvernements
Les entreprises à capitaux marocains installées au Burkina Faso sont diverses et les plus en vue dans le landernau économique. Elles vont des secteurs des télécommunications, des banques, des cimenteries, des assurances, du transport aérien (passager et cargo), des infrastructures/travaux publics, des boissons et eaux minérales, du négoce général, du commerce des produits pharmaceutiques, de l’électricité, des médias, etc.
Pour consolider cette coopération économique et augmenter les échanges commerciaux entre les deux pays, les hommes d’affaires des deux pays veulent mettre en place un réseau de partenariat économique en vue de faciliter la coopération pour la recherche d’opportunités d’affaires et d’investissements. Une initiative saluée par le diplomate Youssef Slaoui et le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME, Abdoulaye Tall. Pour manifester leur intérêt, les deux personnalités ont coprésidé le lundi 4 juillet 2022, au sein de l’Ambassade du Maroc au Burkina Faso, une réunion de concertation sur les voies et moyens de promouvoir la coopération économique bilatérale. Onatel, Moov-Burkina Faso, CIMAF, BOA-Burkina Faso, CBAO-Burkina Faso, Banque Atlantique-Burkina Faso, L’Economiste du Faso sont quelques sociétés à capitaux marocains.

Plusieurs accords commerciaux déjà signés
Devant le parterre d’hommes d’affaires, Youssef Slaoui a signifié que cette initiative était de nature à promouvoir et faciliter l’organisation de forums économiques, d’ateliers de promotion, ainsi que l’appui d’actions à caractère économique et commercial dans les deux pays, y compris les missions de prospection. Il a aussi rappelé que les deux pays avaient déjà signé plusieurs accords de coopération commerciaux. Le diplomate chérifien cite l’accord sur l’encouragement et la protection réciproque des investissements, signé à Rabat le 8 février 2007, et la Convention tendant à éviter les doubles impositions et à prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, signée à Ouagadougou le 18 mai 2012, qui constituent le socle de la coopération économique bilatérale.

Les hommes d’affaires marocains et burkinabè, ensemble pour renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays. (Ph. Yvan Sama)

Suppression de visa ordinaire depuis février 2021
Youssef Slaoui a insisté sur l’accord sur la suppression de visa pour les détenteurs des passeports ordinaires qui est entré en vigueur en février 2021. Cet accord, dit-il, constitue une réaffirmation mutuelle d’un engagement fort pour des relations de confiance qui capitalisent sur des acquis déjà engrangés sur le plan bilatéral, dont la libre circulation des citoyens représente une avancée diplomatique notable pour le Maroc et le Burkina Faso. Il a souhaité que le futur Club d’hommes d’affaires puisse faciliter l’émergence des jeunes entrepreneurs et surtout la création de Start-up burkinabè et marocaines. Abdoulaye Tall a révélé que le Maroc était l’un des meilleurs partenaires du Burkina Faso. Il dit en vouloir pour preuve que le Royaume chérifien est le pays qui offre plus de bourses d’études au Burkina Faso et investit le plus au Burkina Faso. Le pays des Hommes intègres va renforcer cette coopération économique et saisir toutes les opportunités qu’offre le Maroc, a laissé entendre le ministre. Pour Abdoulaye Tall, le ministère va accompagner et assister la nouvelle faîtière en gestation. Il a félicité et salué la contribution des entreprises à capitaux marocains dans l’économie nationale. Elles sont créatrices de milliers d’emplois et de richesse. Les hommes d’affaires ont mis en place un comité de réflexion pour l’élaboration des textes de création du futur Club qui pourrait être officiellement présenté à la faveur d’Africallia en octobre 2022, à Ouagadougou.
Ambéternifa Crépin SOMDA

 

Encadré

Lassiné Diawara, président du Conseil d’administration de BOA-Burkina Faso, apprécie

«Je salue l’initiative qui a été prise par l’Ambassadeur du Maroc et le ministre en charge du commerce pour organiser cette réunion en associant le milieu d’affaires. Cette rencontre a été une opportunité pour consolider le courant d’affaires et d’amitié qui existe entre les deux pays. Le Maroc fait partie des premiers investisseurs au Burkina Faso. Le Royaume chérifien est présent avec 3 grandes banques, dont la 2e banque du pays qu’est BOA. Il était important que les hommes d’affaires des deux pays puissent trouver un cadre pour saisir les opportunités d’affaires et voir comment améliorer le flux des échanges commerciaux. Avec le Club, il y aura un renforcement d’amitié et d’échanges commerciaux ». 

Commentaires
Numéro d'édition: 447

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.