Au milieu, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, patron de la cérémonie; (Ph. Yvan Sama).

30e Assemblée générale des Sociétés d’Etat (AG-SE): la SONABHY, la SONABEL et la LONAB, maillot jaune dans le classement 2021

• 375,597 milliards FCFA comme contribution directe au budget de l’Etat

• Plus de 1000 emplois créés

• 3 Sociétés sont déclarées déficitaires

Au milieu, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, patron de la cérémonie; (Ph. Yvan Sama).

Les 23 et 24 juin 2022, s’est tenue la trentième (30e) session ordinaire de l’Assemblée générale des Sociétés d’Etat (AG-SE) à Ouagadougou. Elle était placée sous le très haut patronage du Premier ministre (PM), Albert Ouédraogo. Cette rencontre a examiné les états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2021 des entreprises publiques burkinabè.
A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère du Commerce, Fidèle Ilboudo, a présenté un rapport sur la performance des Sociétés d’Etat, exercice 2021. En effet, ce rapport présente l’état financier de vingt-deux (22) entreprises, dont dix-neuf (19) Sociétés d’Etat et trois (03) Etablissements publics de prévoyance sociale (EPPS). Le chiffre d’affaires cumulé des vingt-deux (22) entreprises est passé de 1 377,593 milliards FCFA en 2020 à 1 642,970 milliards FCFA en 2021, soit une hausse de 19,26%.
Cet accroissement du chiffre d’affaires global est principalement tiré par la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY), la Loterie nationale burkinabè (LONAB) et la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) dont les chiffres d’affaires ont respectivement augmenté de 142,503 milliards ; 52,140 milliards et de 22,079 milliards FCFA entre 2020 et 2021. La hausse du chiffre d’affaires de la SONABHY est consécutive à la forte demande de consommation de gasoil et du super. En ce qui concerne la LONAB, l’amélioration de son chiffre d’affaires est due à l’augmentation de ses ventes. Pour la SONABEL, cela tient du fait de l’accroissement du nombre d’abonnés consécutif aux différentes extensions et au renforcement de son réseau.

Les participants ont examiné les états financiers des Sociétés d’Etat afin de faire des recommandations pour leur meilleur fonctionnement; (Ph. Yvan Sama).

Pour le PM, Albert Ouédraogo, ces deux jours de travaux ont permis aux participants d’examiner le fonctionnement des Sociétés d’Etat, notamment, les aspects liés à la gouvernance et à la performance économique et financière. « Sur la base des rapports produits par les dirigeants et les organes de contrôles, nous allons recommander des mesures à prendre pour l’amélioration de leur fonctionnement », a-t-il ajouté.
Baisse du chiffre d’affaires de 3 Sociétés
Selon le rapport, la SONATER, la SONAGESS et la SOPAFER-B ont enregistré une baisse de leurs chiffres d’affaires entre 2020 et 2021 respectivement de 5,634 milliards, de 266 millions et de 3 millions FCFA. En effet, la SONATER a eu des problèmes de livraison des équipements agricoles et de provision, la SONAGESS a fait face à la régression de l’activité liée à la vente de céréales et la SOPAFER-B a enregistré de multiples incidents qui ont occasionné des arrêts du trafic ferroviaire.
Malgré cette situation, les entreprises publiques ont été remarquables en matière de création d’emplois. A en croire le Premier ministre, elles ont enregistré au total 9. 953 agents en 2021, contre 8.579 agents en 2020, soit une augmentation de cet effectif total de 1.374 agents.
3 Sociétés sont déclarées déficitaires
Cependant, le rapport note trois (03) Sociétés d’Etat déficitaires, à savoir  l’Agence de conseil et de maîtrise d’ouvrage déléguée en bâtiment et aménagement urbain (ACOMOD-BURKINA), la Société de gestion de l’équipement et de la maintenance biomédicale (SOGEMAB) et la Société nationale de l’aménagement des terres et de l’équipement rural (SONATER). Le déficit cumulé de ces trois (03) Sociétés est de 1,493 milliard FCFA.
Le déficit de l’ACOMOD-BURKINA est imputable essentiellement à l’insuffisance de portefeuille de projets. Celui de la SOGEMAB est lié aux effets conjugués des difficultés de mise en œuvre de son contrat plan et à l’insuffisance de conventions de projets. Quant à la SONATER, son déficit se justifie par les effets conjugués du retard de livraison de la commande de matériels agricoles et l’insuffisance de conventions.o
TA

 

Encadré

Contribution des Sociétés d’Etat au budget national

La contribution directe au budget de l’Etat de ces entreprises est de 375,597 milliards FCFA en 2021, contre 318,115 milliards en 2020, soit une hausse de 18,07%. Cette contribution au budget national représente environ 1/5e des recettes budgétaires de l’Etat au 31 décembre 2021.

Commentaires
Numéro d'édition: 445

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.