A la UneRégions

Terrorisme: le Conseil de defense organise la riposte

Réuni le 20 juin 2022  autour de la situation sécuritaire,  le Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) a pris deux décisions fortes. Il s’agit de la mise en place de deux zones d’intérêt militaire au Sahel et à l’Est et la création de Brigade de veille et de défense patriotique (BVDP).

La création des deux zones s’inscrit dans le cadre des sujétions miliaires liées aux nécessités de défense nationale explique le communiqué du CSDN. Toute présence humaine ou activité humaine dans ces deux zones pour des raisons liées aux opérations militaires. Les populations sont invitées o se mettre en sécurité dans des zones plus sécurisées. Un délai est  prévu pour permettre de libérer ces zones.

A l’Est, la zone couvre : les provinces de la Tapoa, de la Kompienga, de la Komandjari et du Gourma ainsi  que les aires protégées de la regions où se refugient souvent les terroristes (reserve de Arly; Kourtiagou,Madjoari; Pama, Singou, et le parc W.

Pour la zone du Sahel, est   concernée la province du Soum le long de la frontière avec le Mali au Nord,  à l’Est par les localités de de Soum Bella, Gaskindé, Oka et Souma au sud par les localités de Souma, Filio, et Damba

et à l’Ouest par les localités de Tel, et Pogol djambé

La brigade de veille et de défense patriotique intégrer les VDP (volontaires pour la défense de la patrie) qui sont déjà actifs sur le terrain avec pour missions principales : la coordination opérationnelle de la défense civile du territoire, la contribution à la recherche du renseignement et la défense de certaines parties du territoire.

Ces mesures interviennent quelques jours après l’adoption par l’Assemblée législative de transition  accordant l’ autorisation au gouvernement de prendre par ordonnance toutes les mesures idoines entrant dans le cadre de sécurité du pays

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page