Représentants du bureau des résidents. (DR)

Cité Abdoul Service Ouaga 2000: les résidents dénoncent des retards

• Près de 6 ans sans aucun document officiel

• Quasi-absence de voiries et de caniveaux

• Une situation difficile et inquiétante

Représentants du bureau des résidents. (DR)

Le Bureau des résidents de la cité Abdoul Service International de Ouaga 2000 a tenu une rencontre d’échanges avec L’Economiste du Faso. Les échanges ont porté sur les problèmes auxquels font face ces résidents. C’était à Ouagadougou, le samedi 28 mai 2022, sur le site de la cité. La cité Abdoul Service International de Ouaga 2000 est composée de deux sections, notamment, la section 993 et celle 994. La section 993 comporte des parcelles nues et des logements qui ont été construits par la société elle-même. Quant à la section 994, ce sont les parcelles vides qui ont été vendues aux acquéreurs à 19.500 FCFA le m2 et 22.000 FCFA le m2 pour les pentes coupées, respectivement les années 2016, 2017 et 2018, selon les représentants des résidents du site. Dans le contrat à l’achat, il leur était dit qu’après avoir soldé leur dû, un titre foncier leur serait donné 6 mois après et au plus tard 1 an, ont-ils signifié. Mais, il a fallu 1 an d’attente pour certains pour qu’ils prennent connaissance de leurs parcelles au niveau de la section 994, mais cela n’était pas un problème, car ayant confiance à la société. Aussi, dans la publicité faite par la société, c’étaient des logements et parcelles déjà viabilisés, ont-ils ajouté. Cependant, l’attente se fait longue, car de 6 mois, ils sont à 6 ans pour certains, 4 et 5 ans pour d’autres sans titre foncier, à part la fiche d’identification et la décharge de paiement. Or, ces documents ne justifient pas, selon l’Etat burkinabè, d’être un propriétaire de parcelle. Donc, il est judicieux pour eux de réclamer leurs droits, ont-ils déclaré. A cela s’ajoutent les problèmes d’électrification, de caniveaux et de voiries.
Selon le chargé aux relations extérieures du bureau des résidents, M. Ouédraogo William, des efforts sont fournis au niveau de la section 993 par rapport à la section 994. Il y a un début de viabilisation perceptible, à savoir l’eau, l’électricité, le canal et le titre foncier pour au moins les 2/3 des résidents de cette section, même s’il y a encore quelques problèmes, a-t-il dit. Cependant, dans la section 994, excepté l’eau, et quelques lampadaires solaires plus rien n’est fait.

Canal en état de dégradation. (DR)

Des tentatives de rencontrer le PDG Abdou Ouédraogo pour trouver réponses à leurs préoccupations ont toujours échoué, a-t-il ajouté. « Depuis qu’on est là, c’est une seule fois qu’il nous a rencontrés et ce, depuis 2018. Nous demandons des rendez-vous mais aucun accord. Il envoie une délégation souvent nous promettre des choses qui n’ont jamais été réalisées ». Et le trésorier adjoint M. Diallo Djibril de renchérir : «Toutes les médiations que nous avons eu à faire avec Abdoul Service ont échoué. Notre dernier courrier date de janvier 2022, où nous demandions de reprendre le dialogue avec le PDG.
Mais, jusqu’à présent, il n’a pas daigné nous répondre à plus forte raison nous rencontrer ». Pour la question de caniveaux, il n’y a pas de caniveau de drainage d’eau, alors qu’une grande partie du site se trouve dans le bas-fond, selon les représentants des résidents. Les travaux d’un canal ont été abandonnés et se trouvent en état de dégradation menaçant de transformer des parcelles riveraines en ravin.
Le canal étant devant les maisons habitées, cela pourrait être un danger. A cet effet, M. Tapsoba estime que cela représente un danger pour ses enfants, parce que c’est à ciel ouvert. Aussi, ses véhicules restent dehors, vu l’impossibilité de passer sur un canal non fermé, a-t-il ajouté.o
Flora SANOU (Collaborateur)

 

Encadré 1

Ce que les résidents de la cité Ouaga 2000 réclament à la société Abdoul Service International 

« Nous sommes des clients de la société A’S International, donc nous avons contribué au développement de la société. Nous avons rempli notre part de contrat en payant « CASH » à la société. De ce fait, c’est à son tour de nous donner nos TITRES FONCIERS et viabiliser le site en rendant disponible l’électricité à tous les foyers, en confectionnant les caniveaux de drainage des eaux ainsi qu’en traçant et en chargeant les voies de circulation ».

 

Encadré 2

La réaction de la société Abdoul Service International

Le retard dans la viabilisation de la section 994 et celle de l’extension de la section 993 de la cité Abdoul Service de Ouaga 2000 selon le comité de pilotage du site est d’ordre administratif et indépendant de la volonté de la société. C’est ce qui est ressorti de la rencontre tenue entre le comité de pilotage et l’équipe de L’Economiste du Faso le 2 juin.
Selon les membres du comité, la possibilité d’obtention des titres fonciers passe par le paiement de certains frais auprès des impôts pour l’établissement des titres fonciers. Ces frais ont été honorés par la société auprès des impôts et le problème se situe dans la procédure qui semble être un peu longue.
La lenteur et la longueur de la chaine dans le processus sont les causes du retard dans la fourniture des titres fonciers aux clients, selon le Chargé des affaires foncières, Wonkoné Boureima. Sur place, des titres fonciers qui viennent d’être établis alors que les dossiers datent de 2016 selon lui, nous ont été présentés à titre illustratif. Pour les questions d’électrification et de voirie, les procédures sont engagées pour répondre aux besoins des résidents selon le comité de pilotage. Une demande de relance a été envoyée pour accélérer le traitement des dossiers, ont-ils affirmé. Pour ce qui est du canal dont les travaux ont été arrêtés, des dispositions ont été prises afin de faciliter l’entrée dans les maisons d’habitation. Une rencontre est en vue de la part de la société pour échanger avec les résidents pour une meilleure compréhension de la situation.

Commentaires
Numéro d'édition: 442

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.