Campagne cotonnière 2022/2023: c’est parti

• 72,8 milliards de francs CFA de subvention de l’Etat burkinabè

• 700.000 tonnes de coton graine conventionnel attendues

• 300 FCFA/kg du premier choix et 275 FCFA/kg pour le deuxième choix

La campagne cotonnière 2022-2023 est lancée avec la sortie médiatique de l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), le 12 mai 2022. La veille, les membres de la structure se sont retrouvés en Assemblée générale pour discuter des grandes décisions concernant la nouvelle campagne. Le contexte très difficile, marqué par des perturbations au niveau de la disponibilité des engrais, d’une part, et d’autre part, par une flambée exceptionnelle de leurs prix sur le marché international et national.
Le débat s’est porté sur les prix de cession des intrants agricoles et également sur le prix d’achat plancher du coton graine au titre de la campagne 2022/2023. Les différentes discussions ont abouti aux prix suivants : le sac de 50 kg d’urée et de NPK sera vendu aux cotonculteurs à crédit à 16.000 FCFA; Le prix du traitement à l’insecticide classique pour un hectare sera à 3.800 FCFA et le traitement de l’insecticide de spécialité à l’hectare sera effectué à 7.000 FCFA.
Ces niveaux de prix ont été obtenus grâce, entre autres, à un soutien de l’Etat burkinabè d’un montant exceptionnel de 72,8 milliards de francs CFA, auquel vient s’ajouter la contribution des acteurs membres de l’AICB qui sera d’au moins 4 milliards de francs CFA.
Pour la campagne précédente 2021/2022, le soutien de l’Etat était de 12,7 milliards de francs CFA.

Hausse de 11% sur le prix d’achat
Pour l’achat du coton graine conventionnel, en tenant compte de l’évolution des cours du coton sur le marché international, les cotonculteurs ont fixé les prix comme suit : 300 FCFA/kg pour le coton graine premier choix et 275 FCFA/kg pour le coton graine deuxième choix. Ce niveau de prix d’achat plancher du coton graine représente une hausse de 30 FCFA /kg, soit 11% par rapport à la campagne précédente, et c’est aussi la première fois qu’un tel niveau de prix d’achat plancher au Burkina est atteint.
Tout en restant réaliste face aux contraintes imposées par la conjoncture économique mondiale, l’AICB s’est fixé, au titre de la campagne 2022/2023, un objectif de production de 700.000 tonnes de coton graine conventionnel. Pour le coton biologique et équitable, l’objectif fixé est de 2.500 tonnes de coton graine.
Pour atteindre des résultats probants à la hauteur des soutiens apportés et des engagements pris au titre de la campagne 2022/2023, l’AICB entend, entre autres, poursuivre la mise en œuvre des mesures ainsi que des recommandations de l’Atelier national sur la relance durable de la production cotonnière au Burkina de mars 2019 ; mener des actions de portée significative au niveau de la formation des équipes d’appui-conseil agricole et des producteurs pour une meilleure productivité agricole ; renforcer la formation, la sensibilisation et l’information des producteurs par chaque société cotonnière…

235 milliards de francs CFA en recette d’exportation
La campagne 2021/2022 de la filière coton du Burkina Faso a donné les chiffres suivants : 516.656 tonnes de coton graine conventionnel produites, contre 491.208 tonnes pour la campagne devancière avec un rendement moyen de 867 kg/ha, contre 883 kg/ha pour la campagne écoulée. La production a enregistré une augmentation de 5%, pendant que les rendements ont reculé en moyenne de 2%.
A côté du coton conventionnel, il y a eu le coton biologique et équitable dont la production est passée à 1.889 tonnes de coton graine au titre de la campagne 2021/2022, contre 1.573 tonnes en 2020/2021, soit 20% d’augmentation avec un rendement moyen au champ de 410 kg/ha en hausse de 7%. Tenant compte de cette production de coton biologique et équitable, la production totale nationale définitive s’établit à 518.545 tonnes de coton graine, alors qu’elle était de 492.613 tonnes à la campagne précédente.
59,544 milliards FCFA ont été octroyés aux producteurs de coton à titre de crédits intrants. La valeur brute des achats du coton graine aux producteurs s’élèvera dans l’ensemble des trois zones cotonnières à 132,191 milliards CFA. Les revenus coton versés directement aux producteurs de coton par les sociétés cotonnières au titre de la campagne 2021/2022, après déduction des crédits intrants, représentent une masse monétaire de plus de 75 milliards FCFA. Il est important aussi d’indiquer que la recette d’exportation issue de la vente de la fibre de coton s’élève à 235 milliards de francs CFA, qui contribuent à la balance des paiements du pays.
Martin SAMA

 

Encadré

Commentaires
Numéro d'édition: 440

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.