Jonas Bayoulou, nouveau Directeur général, est un pur produit de la Sofitex

SOFITEX:  Jonas Bayoulou installé comme nouveau Directeur général

• Premier cadre interne promu au poste de Directeur général

• Les trois priorités du nouveau patron

Jonas Bayoulou, nouveau Directeur général, est un pur produit de la Sofitex

Le 28 avril 2022, à la Maison de la culture Monseigneur Anselme Titiama Sanou de Bobo, a eu lieu la cérémonie d’installation officielle du nouveau Directeur général de la Sofitex, M. Bobou Jonas Bayoulou, sous la présidence de M. Boubacar Traoré, Secrétaire général du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes entreprises.
Nommé en Conseil des ministres en sa séance du 20 avril 2022, Jonas Bayoulou est installé officiellement dans ses nouvelles fonctions de premier responsable de la plus grande société cotonnière du Burkina, la SOFITEX (Société burkinabè des fibres textiles), ce 29 avril 2022. Il succède ainsi à M. Wilfried Yaméogo qui a passé six ans à la tête de la Société. Avant de procéder à l’installation du nouveau DG, le Secrétaire général du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes entreprises a adressé ses félicitations au DG sortant, Wilfried Yaméogo, pour les résultats engrangés depuis sa nomination, malgré le contexte difficile dans lequel il a travaillé. Quant au Secrétaire général de la Sofitex, Seogo François, il a laissé entendre dans son allocution que « cette cérémonie de passation de charge révèle une double signification. « En plus de consacrer l’installation officielle de M. Jonas Bayoulou dans ses fonctions, elle donne également l’occasion de reconnaitre les mérites d’un homme qui s’est pleinement investi six années durant dans la vie de notre Société ». Arrivé à la tête de la Sofitex en 2016, dans un contexte où la filière coton était confrontée à des difficultés de plusieurs ordres, M. Wilfried Yaméogo n’a ménagé aucun effort à prendre le taureau par les cornes et à y apporter sa contribution.

Wilfried Yaméogo laisse, lui, un bilan satisfaisant

Homme déterminé et travailleur acharné, M. Wilfried dit « partir avec le cœur léger », car ayant accompli du mieux qu’il pouvait la tâche qui lui avait été assignée. Le SG de la Sofitex n’a également pas tari d’éloges à l’égard du DG sortant et a dressé un bilan jugé satisfaisant. Au titre de la production, après une campagne difficile, elle est tombée à 318 000 tonnes entre 2018-2019. Puis elle s’est progressivement relevée pour atteindre 367 021 tonnes en 2019/2020 ; 426 466 tonnes en 2020/2021 et une production attendue de 450 000 tonnes qui s’achève. Au titre de la campagne agricole 2022/2023, les intentions de cultures recensées après les comités de crédits s’élèvent à 599 600 hectares, soit une remontée progressive soutenue. A titre financier, M. Wilfried s’est également engagé avec les services techniques à réduire le niveau d’endettement des groupements. A titre d’exemple, entre 2017/2018 à 2021/2022, le taux d’endettement a évolué de la façon suivante : 68% en 2017/2018 à 69% en 2018/2019. 52% en 2019/2020 ; 49% en 2020/2021 et 42,3% au titre de la campagne 2021/2022.

Des invités de marque ont assisté à la cérémonie de passation de service

Le secteur du coton, en général, et celui de la Sofitex, en particulier, n’a pas de secret pour le nouveau DG de l’institution. Avant sa nomination, il était le Directeur général de la SAPHYTO depuis 2016. Economiste de formation, M. Bayoulou a consacré la plupart de sa carrière à la Sofitex. Il a occupé plusieurs fonctions au sein de la Sofitex qui sont, entre autres, celles de Directeur commercial, de Directeur des transports et de la logistique, de Directeur des études économiques et de la prospective, de Conseiller technique, d’Inspecteur général des services et de Secrétaire général, avant son départ pour la SAPHYTO. Pur produit de la Sofitex, il devient ainsi le premier cadre interne ayant été nommé à la tête de cette Société. Le SG du ministère a, par ailleurs, transmis ses félicitations au nouveau DG et l’a exhorté à beaucoup d’ardeur au travail. Également, le nouveau DG est invité à mettre l’accent sur trois priorités essentielles. Premièrement, la bonne gouvernance, car aucune entreprise ne peut prospérer sans une gouvernance vertueuse. La deuxième priorité est d’améliorer la production et la troisième priorité est de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de transformation locale.
IB (Correspondant)

Commentaires
Numéro d'édition: 437

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.