DBS:• Diplomatie burkinabè: rappel d’Ambassadeurs

• Hausse des prix dans l’UEMOA: le Burkina Faso, 2e pays le plus cher

• Diplomatie burkinabè: rappel d’Ambassadeurs

• Hausse des prix dans l’UEMOA: le Burkina Faso, 2e pays le plus cher
Entre le dernier trimestre 2020 et celui de 2021, l’indice harmonisé des prix à la consommation a connu une hausse de 5%. Cette hausse des prix est principalement engendrée par l’évolution des prix de la fonction « Alimentation et boissons non alcoolisées ». Ces produits ont vu leur prix augmenté de 8,8% en un an. Ces données émanent de la note de conjoncture économique de l’UEMOA, publiée en mars 2022 et couvrant la période du 4e trimestre 2021. Dans la zone UEMOA, l’inflation a dépassé les 3% dans tous les Etats membres de l’Union. Selon l’UEMOA, le Mali vient en tête avec une hausse de +6,3%, suivi du Burkina Faso (+5,9%), le Togo (5,8%), le Sénégal (+3,3%) et la Côte d’Ivoire (+5,2%).
• Burkina Mining Company : vers la mise en place d’une Commission pour permettre la reprise des activités
Le ministre des Mines et des Carrières a reçu une délégation de la société de Burkina Mining Company (BMC) qui exploite la mine de Youga. Cette société devait traiter le minerai de la société Ouaré Mining Company SA. Malheureusement, les installations de Ouaré ont fait l’objet de deux attaques terroristes qui ont porté un coup sur le développement des activités. Les responsables de BMC ont réitéré leur engagement à rester au Burkina Faso. Toutefois, la situation difficile que vit la société après ces attaques mérite que le gouvernement s’implique. Le 30 mars 2022, le ministre des Mines et des Carrières a fait au Conseil des ministres, une communication relative à la suspension des activités des 3 sociétés du Groupe, à savoir Ouaré Mining Company SA, Burkina Mining Company SA et Netiana Mining Company SA. Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les dispositions nécessaires pour la reprise des activités desdites mines et de veiller au respect strict des droits sociaux des travailleurs. Parmi les mesures à mettre en place, une Commission interministérielle pour le règlement de l’ensemble des problèmes.

• Campagne agricole 2020-2021 : les exportations en hausse
Lors de la campagne agricole 2020-2021, le Burkina Faso a connu une hausse des produits exportés. Estimée à 33%, selon la note de conjoncture de l’UEMOA de mars 2022, celle-ci a été tirée par l’augmentation de 124,8% de la production de soja, de 63,5% de celle d’arachide et de 14,5% de celle de coton.

• Diplomatie burkinabè: rappel d’Ambassadeurs
Il nous revient que le gouvernement a rappelé (ou est en voie de le faire) trois de nos Ambassadeurs respectivement en poste à Washington, à Paris, à Ottawa et Johannesburg, attendus à Ouaga au plus tard le 15 avril. Ce rappel pourrait être définitif pour certains d’entre eux.

• Audit de l’administration publique : l’ASCE-LC déploie son arsenal
C’était une promesse du MPSR, le président du Faso a annoncé, le 1er avril dernier, que ces audits avaient commencé. Promesse tenue. Pour les besoins de la cause, 14 agents des Impôts et du Cadastre sont réquisitionnés pour l’opération à Ouaga. Dans le secteur immobilier, l’ASCE-LC a déjà envoyé des convocations à certains propriétaires. L’Autorité de contrôle veut d’abord identifier les propriétaires réels. La structure a d’ailleurs publié un communiqué appelant les citoyens ayant connaissance d’acquisitions de patrimoine immobilier au Burkina et à l’extérieur susceptible de tomber sous le coup de suspicion de délit d’apparence , de corruption , de détournement de deniers publics ou d’enrichissement illicite de l’en informer.

Commentaires
Numéro d'édition: 435

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.