DBS: Burkina : 3.155 milliards FCFA pour la dette intérieure

• Burkina : 3.155 milliards FCFA pour la dette intérieure

• Carburant : l’Etat doit 160 milliards FCFA à la Sonabhy

• Burkina : 3.155 milliards FCFA pour la dette intérieure
D’après le bulletin statistique de la dette publique, la dette intérieure du Burkina s’élève à 3.155,61 milliards FCFA à fin décembre 2021, contre 2.313,43 milliards FCFA. On constate une hausse de 36,4%. Cette dette est constituée à majorité de titres publics émis sur le marché sous- régional via les bons et les obligations du Trésor.

• Carburant : l’Etat doit 160 milliards FCFA à la Sonabhy
Le niveau de subventions non encore remboursées par l’État à la Sonabhy comptabilisé entre le 1er janvier 2021 et le 28 février 2022 est de plus de 160 milliards FCFA. Une tension de trésorerie qui fait courir des risques de ruptures d’approvisionnement.
Le risque est d’autant plus élevé que depuis le début de la guerre en Ukraine, les produits pétroliers se font de plus en plus rares sur le marché international. Le Comité interministériel de détermination du prix des hydrocarbures (CIDPH), qui suit les statistiques sur le carburant, explique qu’entre janvier et février 2022, le prix du baril de Brent a connu une hausse de 14,59%. Cette augmentation a été suivie par celle de 0,009% du cours moyen du dollar US, ce qui induit une hausse sensible des prix réels des produits pétroliers au Burkina Faso. Une situation qui creuse davantage la dette de l’Etat vis-à-vis de la Sonabhy.

• Coris Bank Guinée-Bissau ouvre ses portes
Ça y est ! C’est désormais officiel. Coris Bank International est présent dans tous les pays de la zone UEMOA. La filiale de la Guinée-Bissau a été inaugurée le 30 mars à Bissau, en Guinée. L’ouverture officielle s’est déroulée en présence du président bissau-guinéen, Umaro Sissoco Emabalo, des membres de son gouvernement ainsi que d’autres personnalités. Pour cette occasion, le PCA de CBI, Idrissa Nassa, était aux côtés de la Directrice générale de Coris Guinéé-Bissau, Myriam Koné.

• Augmentation du prix à la pompe en Côte d’Ivoire
L’annonce de l’augmentation du prix du carburant en Côte d’Ivoire, le 1er avril 2022, n’est pas un poisson d’avril. Le consommateur ivoirien va devoir payer l’essence plus cher à la pompe. Le litre passe de 635FCFA à 695 FCFA, soit une hausse de 60 FCFA.
La raison ? Le gouvernement ivoirien l’explique par la crise entre la Russie et l’Ukraine. « Cela a entrainé une augmentation des prix à la pompe à la fois du super et du gasoil partout dans le monde », peut-on lire dans le communiqué du ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie ivoirien.

• Bolloré Africa Logistics, vendu à Mediterranean Shipping Company (MSC)
La gestion du chemin de fer Abidjan-Ouaga-Kaya par Bolloré Africa Logistics (BAL) à travers sa filiale Sitarail sera désormais assurée par le Groupe suisse Mediterranean Shipping Company (MSC). Cette page historique qui se tourne a été actée le 31 mars 2022, entre le Groupe Bolloré Transport et Logistics (BTL) qui cède toutes ses activités de transport et de logistique en Afrique. Selon le site d’information panafricain Jeune Afrique qui a relayé le communiqué du Groupe Bolloré, le magnant français, Vincent Bolloré, a signé un contrat de cession de 100% de la marque Bolloré Africa Logistics (BAL) avec MSC, qui comprend l’ensemble des activités transports et logistiques que l’opérateur français détient en Afrique.
Le coût financier de cette cession est de 5,7 milliards d’euros, selon nos confrères de Jeune Afrique. Après des dizaines d’années en Afrique, le Groupe Bolloré se sépare de « 16 terminaux portuaires, de 3 lignes ferroviaires et de tout un réseau logistique composé de ports secs et d’entrepôts de stockage installés à travers le continent.

• Togo : la dette extérieure passe le cap des 1.000 milliards FCFA
La dette extérieure du Togo a franchi le cap des 1.000 milliards en 2021. Cette dette a presque doublé depuis 2017, passant de 550 milliards FCFA à 1 031 milliards FCFA à fin septembre 2021, selon les chiffres publiés sur le portail Togo first. Elle représente 36% de la dette globale du pays estimée, quant à elle, à 2.828 milliards FCFA, au terme du 3e trimestre de l’année dernière.

Commentaires
Numéro d'édition: 433

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.