La première destination des marchandises est la Côte d’Ivoire qui absorbe à elle seule plus de la moitié des exportations vers l’espace (50,3%) et elles sont composées essentiellement des minerais (86,0%). Ensuite, viennent le Mali (20,6%), le Togo (16,7%) puis le Niger (9,1%).

Importation: la Chine en tête au 4e trimestre 2021

• Avec 97 milliards de biens introduits au pays

• Soit 12,7% des importations totales

• Le coton et l’or en tête des produits exportés

Les exportations de l’or ont connu une hausse trimestrielle de 6,0%. Quant à celles du coton, elles sont passées de 4,4 milliards au troisième trimestre 2021 à 62,2 milliards au quatrième trimestre 2021. Source (INSD)

Les statistiques des importations et exportations du dernier trimestre de 2021 ont été rendues publiques le 10 mars 2022. L’Institut national des statistiques et de la démographie (INSD) qui en est le maitre d’œuvre, permet ainsi un meilleur regard sur les produits les plus exportés, et ou importés, mais aussi leurs retombées dans les caisses de l’Etat.

Les exportations en hausse de 55,5% en valeur

La première destination des marchandises est la Côte d’Ivoire qui absorbe à elle seule plus de la moitié des exportations vers l’espace (50,3%) et elles sont composées essentiellement des minerais (86,0%). Ensuite, viennent le Mali (20,6%), le Togo (16,7%) puis le Niger (9,1%).

Au quatrième trimestre 2021, les exportations vers l’UEMOA s’élèvent à 49,3 milliards FCFA, soit 6,8% des exportations totales burkinabè Au cours du trimestre sous revue, les exportations vers la CEDEAO représentent 9,3% des exportations totales du Burkina Faso. Source (INSD)

Les données de l’INSD montrent que pour ce dernier trimestre de 2021, non seulement la valeur des exportations a augmenté de 18%, mais aussi les quantités exportées enregistrent une hausse.
Les exportations de l’or ont connu une hausse trimestrielle de 6%, maintenant le métal jaune en tête des produits exportés. Pour le 4e trimestre de l’année, l’or représente 78,7% des exportations en valeur.
L’autre produit en tête des ventes à l’extérieur de notre pays est le coton. Avec 8,6% des recettes d’exportations, l’or blanc est le second produit le plus exporté au quatrième trimestre 2021. En termes de valeur, l’exportation du coton est passé de 4,4 milliards au troisième trimestre 2021 à 62,2 milliards au quatrième trimestre 2021.
« Cette progression importante des exportations du coton est due essentiellement à la reprise de la production de fibre de coton au cours du trimestre, inhérente au caractère saisonnier de l’activité d’égrainage de coton », expliquent les experts du rapport statistique sur le commerce extérieur.
L’or et le coton, qui représentent 87,3% des valeurs totales d’exportations du pays, ont fortement influencé le niveau global des exportations du trimestre.
La dynamique globale des exportations à la hausse a été plus soutenue par les exportations des autres principaux produits exportés, à l’exception du « maïs non moulu » et des fruits (à l’exception des fruits oléagineux) frais ou secs » qui ont connu des baisses respectives de 100% et 74,8% au cours du trimestre.

Le Burkina a importé de la Chine une valeur totale de 99,7 milliards de biens, soit 12,7% des importations totales. Les importations provenant de la Chine sont composées essentiellement de plats, tôles en acier (12%) puis des équipements de télécommunication (5,2%). Source (INSD)

49,3 milliards FCFA de produits exportés vers l’UEMOA
Comme à l’accoutumée, la Suisse est de loin la principale destination des exportations du Burkina au quatrième trimestre 2021. Elle reçoit à elle seule, au cours du trimestre sous revue, 70,3% des exportations totales du pays en valeur. Les exportations vers la Suisse sont composées essentiellement d’or non monétaire (94,6%) et du coton (5,2%). Elle est suivie par Singapour (3,9%), la Côte d’Ivoire (3,4%), le Ghana (1,7%) et le Mali (1,4%). Ces cinq pays ont enregistré 80,7% de la valeur globale des exportations du Burkina au quatrième trimestre 2021.
Les exportations vers la zone UEMOA s’élèvent à 49,3 milliards FCFA, soit 6,8% des exportations totales burkinabè. La première destination des marchandises est la Côte d’Ivoire, qui absorbe à elle seule plus de la moitié des exportations vers l’espace (50,3%) et elles sont composées essentiellement des minerais (86%). Ensuite, viennent le Mali (20,6%), le Togo (16,7%) puis le Niger (9,1%).
Les exportations vers la CEDEAO représentent, quant à elles, 9,3% des exportations totales du Burkina Faso.

2,4 millions de tonnes importées
Si au 3e trimestre 2021, le Burkina Faso a importé 1,9 millions de tonnes, le volume des marchandises qui sont rentrées dans le pays a connu une hausse de 24,4% au 4e trimestre. Ainsi, c’est 2,412 millions de tonnes qui ont été importées.
L’évolution trimestrielle à la hausse constatée des importations est due à la hausse de la valeur des importations de certains produits. Les « produits raffinés du pétrole », les « chaux, ciments et matériaux de construction fabriqués (excepté argile, verre) », « le riz », les « produits médicinaux et pharmaceutiques », les « voitures automobiles à tous moteurs, pour le transport de marchandises » sont les principaux produits importés qui ont plus pesé pour l’évolution trimestrielle des importations à la hausse.
La Chine est le premier pays en tête de liste des produits importés. Selon les statistiques de l’INSD, le Burkina a importé de la Chine une valeur totale de 99,7 milliards de biens, soit 12,7% des importations totales. Les importations provenant de la Chine sont composées essentiellement de plats, tôles en acier (12%) puis des équipements de télécommunication (5,2%).
La Chine est suivie par la Côte d’Ivoire (8%), la France (6,7%), le Ghana (6,3%), les Etats-Unis d’Amérique (6,1%), le Togo (4,7%)
En ce qui concerne les importations du Burkina Faso provenant des pays membres de l’UEMOA, au quatrième trimestre 2021, elles sont de 119,8 milliards FCFA, soit 15,1 % des importations totales. La Côte d’Ivoire et le Togo sont les principaux fournisseurs du pays avec respectivement 53,5% et 30,6% des importations provenant de l’espace UEMOA au quatrième trimestre. Les principaux produits importés de la Côte d’Ivoire sont des produits raffinés du pétrole (39,1%), du tabac brut et fabriqué (13,4%) et de l’énergie électrique (12,3%). o
NK

Encadré

Fini l’excédent commercial

L’excédent commercial amorcé depuis le deuxième trimestre 2020 s’est maintenu seulement jusqu’au deuxième trimestre 2021. Le pays enregistre au troisième trimestre 2021, un déficit commercial de 12,9 milliards FCFA. Le déficit s’est aggravé au quatrième trimestre 2021 en passant à 56,7 milliards FCFA. Cette détérioration de la balance est due à une hausse plus importante des importations que des exportations au cours du trimestre étudié par les statisticiens de l’INSD.

 

 

Commentaires
Numéro d'édition: 432

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.