DBS

DBS: Le MPSR n’est pas encore dissout

• Le MPSR n’est pas encore dissout
De nombreux Burkinabè pensent que le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) est dissout depuis l’adoption de la Charte et l’investiture du président de la Transition. Ce n’est pas le cas.
Le sort du MPSR est réglé dans l’article 37 de la Charte qui dispose : « Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration cesse d’exister dès la mise en place effective des organes de la Transition ». Quels sont les organes de la Transition ?
L’article 3 de la Charte définit 4 que sont le président de la Transition, le Conseil d’orientation et de suivi de la Transition (COST), le gouvernement de transition et l’ALT.
La mise en place est conditionnée par l’adoption d’une loi organique qui fixe sa composition, son organisation, son fonctionnement. Cette loi est adoptée par l’ALT qui vient de se mettre en place.
A cette étape, le COST n’étant pas encore mis en place, par conséquence, le MPSR reste en place jusqu’à la mise en place du COST.

• Transparence dans le secteur minier : un comité ad hoc pour préparer la validation du Burkina Faso

Le Burkina Faso s’apprête à subir une évaluation devant conduire à une validation de la transparence dans le secteur minier à partir du 1er janvier 2023. Cette validation se base sur la norme 2019 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Afin de préparer et de faciliter cette validation, il a été mis en place un comité ad hoc de validation au sein du Secrétariat permanent de ITIE-Burkina, pour conduire les travaux de la validation 2023 du Burkina Faso.
Ce comité ad hoc de 9 membres a pour mission d’assister le Burkina Faso dans la préparation de sa validation à la mise en œuvre de la norme ITIE 2019 qui débute le 1er janvier 2023. A ce titre, il est chargé spécifiquement d’élaborer le projet de dossiers à soumettre pour la validation, d’évaluer le niveau de mise en œuvre des exigences, d’établir un chronogramme des activités de la validation et de prendre toute initiative pour la mise en œuvre des exigences de la norme. Les membres du comité ad hoc de validation ont été officiellement installés le 25 mars 2022 par le ministre des Finances. Le Secrétariat permanent de l’ITIE apporte tout appui nécessaire au comité ad hoc pour la réalisation de ses missions.

• Ancien gouvernement : les gardes levées
L’information est tombée jeudi 24 mars 2022, la garde des anciens ministres a été levée par les nouvelles autorités. Le MPSR avait demandé aux anciens ministres de conserver leurs gardes respectives pour des besoins de sécurité. Ceux-ci ne devaient pas quitter le pays sans en référer à l’autorité. Ils sont désormais libres et redeviennent des citoyens lambda.

• UEMOA : vers une révision des critères de convergence
Dans sa présentation du rapport de l’Union aux parlementaires de l’UEMOA à Lomé, lors de leur session du 7 au 14 mars dernier, le président de la Commission, Abdoulaye Diop, a évoqué la possibilité de revoir les critères de convergence qui lient les Etats membres en termes de disciplines budgétaires et fiscales. Il a précisé que « les réflexions sont en cours en vue de proposer un nouveau Pacte de convergence de l’UEMOA, en cohérence avec les engagements régionaux et internationaux et du contexte actuel caractérisé par la crise sécuritaire et les besoins de développement économique et social des Etats membres de l’Union.

• Huiles produites localement: une seule autorisation de mise à la consommation en 2022
D’après nos informations, la Société nationale Citec est pour le moment, la seule industrie dans le secteur de l’huilerie à avoir décroché son certificat de mise à la consommation pour ses différents emballages.
En plus de cette autorisation, la Société bobolaise détient la norme nationale NBF et répond aux exigences HACCP. Le pays compte pourtant, une dizaine d’unités de production. Le ministère du Commerce et de l’Industrie a mis un accent particulier sur la normalisation de la production du secteur de l’huilerie à la recherche de la qualité et de la compétitivité.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page