Daouda Simboro, DG de la BADF, lors de son allocution

Retraite stratégique de la Banque agricole du Faso: objectif zéro (0) client mécontent d’ici à fin 2026

La Banque agricole du Faso (BADF) a organisé une retraite stratégique du samedi 12 au dimanche 13 février 2022 à Koudougou, dans la cité du Cavalier rouge.

Daouda Simboro, DG de la BADF, lors de son allocution

Il s’est agi, au cours de ces deux jours de réflexion ponctuée d’activités récréatives, de diffuser le contenu du 1er Plan stratégique de développement (PSD1) quinquennal 2022-2026 de la banque auprès du personnel et d’encourager son appropriation en vue d’une mise en œuvre réussie. En rappel, le PSD a été adopté par le Conseil d’administration lors de sa session tenue le 21 décembre 2021. Celui-ci prévoit de faire de la BADF une banque moderne, leader dans le financement des activités agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques.
Le second objectif de la retraite vise à rappeler au personnel la place centrale qu’occupe le client au sein de la stratégie commerciale et marketing de la banque. C’est ainsi que la retraite a été placée sous le thème ‘’La qualité de service, vecteur de satisfaction de la clientèle‘’. Ce fut l’occasion pour le Directeur général, M. Daouda Simboro, de rappeler << l’Objectif zéro (0) client mécontent d’ici à fin 2022 >> dont chaque collaborateur doit faire sien.

La séance d’aérobic avec le personnel

En rappel, l’une des missions de la BADF est d’aider l’État à promouvoir le développement économique et social par l’inclusion financière et le financement du monde rural.
Au 31 décembre 2021, la BADF a bouclé son troisième exercice comptable avec un résultat avant impôt de plus de 2 milliards en progression de 1213% par rapport à 2020. Elle est présente dans 07 régions sur les 13 que compte le pays, avec un réseau de 09 agences.

Pour consolider cette croissance, la BADF s’engage, entre autres, à :
– poursuivre l’extension du réseau avec l’ouverture de 11 agences en 2022. Au terme du PSD1 en 2026, celui-ci devra compter 38 agences ;
– accroître les financements à l’endroit des activités du monde rural et les chaînes de valeur associées pour atteindre 55% de l’ensemble du portefeuille de la banque ;
– accorder un point d’honneur à la transformation digitale de la banque.

Commentaires
Numéro d'édition: 427

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.