Education en situation d’urgence: 13,60% des structures éducatives fermées

• 125 nouvelles fermetures au 31 janvier 2022

• Elles affectent 525.299 élèves

• Ainsi que 15.441 enseignants

Le premier rapport de l’année 2022 sur les données de l’éducation en situation d’urgence évoque une hausse du nombre de classes fermées. Ce rapport statistique mensuel couvre la période du 1er au 31 janvier 2022 et présente plusieurs situations, dont entre autres, les fermetures d’établissements scolaires, la réouverture des établissements fermés et les établissements d’accueil des élèves déplacés internes (EDI).
A la date du 31 janvier 2022, environ 13,60% des structures éducatives du Burkina Faso sont fermées. Le nombre d’établissements fermés passe de 3.280 à 3.405, soient 125 nouvelles fermetures. Elles affectent 525.299 élèves, ainsi que 15.441 enseignants, soient 4.878 femmes et 10.563 hommes, tant dans les Centres d’éveil et d’éducation préscolaire (CEEP), ainsi que les établissements primaires et secondaires.

Écoles primaires : 16,76% de fermetures
Le nombre des fermetures au niveau primaire passe de 2.875 à 2.983, soient 108 nouvelles fermetures enregistrées dans les régions du Centre-Est, du Centre-Nord, du Nord et du Sahel. Ces fermetures représentent environ 16,76 % des écoles primaires, affectant 442.009 élèves, dont 210.020 filles, ainsi que 13.406 enseignants, dont 4.586 femmes.
Dans le post-primaire et secondaire, on a enregistré de nouvelles fermetures dans les régions du Centre-Est, du Centre-Nord, de l’Est et du Nord.
Ce nombre est passé de 370 à 385, ce qui représente environ 07,38 % des établissements post-primaires et secondaires du Burkina Faso.
Ces fermetures affectent 82.248 élèves, ainsi que 1.983 enseignants.
Baisse du nombre d’élèves déplacés inscrits/réinscrits
Comparativement au rapport de décembre 2021, le nombre d’établissements d’accueil, dans l’ensemble des 13 régions du pays, passe de 3.673 à 3.920, soit une hausse de 347 établissements. Cependant, le nombre d’élèves déplacés inscrits ou réinscrits connait une baisse importante, passant de 135.981 élèves à 117.632 élèves. Ce qui signifie que plus de 18.349 élèves déplacés internes, qui avaient pu réintégrer le système scolaire, sont de nouveau hors école.
Cet état de fait s’explique par la détérioration de la situation sécuritaire dans les régions à forts défis sécuritaires où cette baisse est constatée : Boucle du Mouhoun, Centre-Est, Centre-Nord, Est, Nord et Sahel. Notons que cette collecte de données statistiques sur les structures éducatives s’inscrit dans le cadre de la gouvernance du système éducatif. Le Secrétariat technique de l’Education en situation d’urgence (ST-ESU) procède à la collecte des données dans les 13 régions, en général, et celles à forts défis sécuritaires, en particulier. Les régions à forts défis sécuritaires actuelles sont : la Boucle du Mouhoun, les Cascades, le Centre-Est, le Centre-Nord, l’Est, le Nord, le Sahel et le Sud-Ouest. Le présent rapport statistique mensuel de données d’ESU, qui couvre la période du 1er au 31 janvier 2022, a été rendu public le 8 février 2022 et présente les situations suivantes : les fermetures d’établissements scolaires, les élèves et les enseignants affectés par les crises sécuritaire, sanitaire et les catastrophes naturelles ; la réouverture des établissements fermés ; les établissements délocalisés pour raison d’insécurité ; les établissements d’accueil des élèves déplacés internes (EDI).
NK

 

Encadré 1

Situation par région : le Sahel toujours en tête

A l’analyse du rapport du Secrétariat technique, la situation des fermetures des établissements scolaires fait suite à des attaques et/ou menaces terroristes avec leur corollaire de psychose et de peur engendrées par le phénomène terroriste sur les populations et la scolarité des enfants. On constate que la région du Sahel concentre le plus grand nombre d’établissements fermés (28,37 %), suivie de la région de l’Est (24,49 %).
Sahel : 966 établissements scolaires fermés, affectant 106.193 élèves, ainsi que 3.871 enseignants ;
Est : 834 établissements scolaires fermés, affectant 137.759 élèves, ainsi que 4.343 enseignants ;
Boucle du Mouhoun : 544 établissements scolaires fermés, affectant 99.241 élèves, ainsi que 2.580 enseignants ;
Nord : 417 établissements scolaires fermés, affectant 86.682 élèves, ainsi que 2.187 enseignants ;
Centre-Nord : 391 établissements scolaires fermés, affectant 56.492 élèves, ainsi que 1.352 enseignants ;
Centre-Est : 126 établissements scolaires fermés, affectant 21.559 élèves, ainsi que 658 enseignants ;
Cascades : 74 établissements scolaires fermés, affectant 12.042 élèves, ainsi que 268 enseignants ;
Sud-Ouest : 53 établissements scolaires fermés, affectant 5.331 élèves, ainsi que 182 enseignants.

 

Encadré 2

Baisse des établissements réouverts

Entre décembre 2021 et fin janvier 2022, le nombre d’établissements réouverts a chuté.
Le nombre d’établissements réouverts est de 181 établissements, représentant 2.970 élèves concernés, ainsi que 1.010 enseignants. En comparant ces réouvertures à celles du mois de décembre qui étaient à 205, on constate une baisse de 24. Cette situation trouve son explication dans le fait que des établissements qui avaient eu la chance de se rouvrir sont malheureusement refermés suite à de nouvelles menaces et/ou attaques. C’est le cas, par exemple, de 14 écoles primaires du Centre-Nord qui viennent de se refermer.
Comparativement au rapport de décembre 2021, le nombre d’établissements délocalisés passe de 25 à 86, soit une hausse de 61 établissements et répartis dans 5 régions (Boucle du Mouhoun, Centre-Nord, Est, Nord et Sahel). Ils sont composés de : 01 CEEP, 35 écoles primaires et 50 établissements post-primaires et secondaires accueillant 12.578 élèves. 

Commentaires
Numéro d'édition: 426

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.