Situation nationale: quid des sociétés nationales en bourse ?

• Les titres des banques en berne

• BOABF et CBIBF touchés

• Onatel en baisse, mais reste positif

Le lundi 24 janvier, la junte militaire, conduite par le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a pris le pouvoir au Burkina Faso. Une crise politique qui a un impact économique immédiat. Fermeture des banques dans la journée du lundi, queues aux guichets pour retirer les liquidités, etc. En bourse, L’Economiste du Faso a suivi le comportement des trois sociétés burkinabè qui y sont logées.

-4% pour BOABF
En ce qui concerne les sociétés bancaires, elles étaient en berne entre le 24 et le 25 janvier 2022.
BOABF, le titre de la Bank of Africa BF, affichait une baisse de -4,23% le 24 janvier et -2,01 %, le lendemain, soit le 25 janvier 2022. Au cours de la journée du 26 janvier, le titre a encore connu une baisse: -1,64%.
En dehors de cette baisse enregistrée, l’activité économique de la Banque s’est consolidée. Le total bilan a progressé de 4,3% entre fin 2020 et fin septembre 2021 pour s’établir à 1.030.578. Les dépôts et les crédits clientèles enregistrent respectivement une croissance de 0,7% et 1,3% sur la même période. Le produit net bancaire affiche 37.272 millions FCFA en fin septembre 2021, contre 34.304 millions FCFA un an plus tôt, soit une progression de 8,7%.
Il en ressort un résultat net qui se chiffre à 18.002 millions FCFA au 30 septembre 2021, en hausse de 28,5% par rapport aux réalisations à fin septembre 2020.

CBIBF stable
Quant à CBIBF, Coris Bank International, son titre est resté stagnant. Sur les deux jours, l’évolution affichée par la BRVM a été de 0,00% pour ce titre. Le 26 janvier, CBIBF connaissait aussi une évolution en baisse., le titre affectait -0,68% à la BRVM. L’actualité aussi sur ce titre est sa sortie de l’indice BRVM 10 en début janvier 2022. La BRVM, dans un communiqué, a annoncé la modification de la composition de cet indice qui mesure les titres les plus actifs. 5 sociétés ont ainsi été sorties de l’indice.
Il s’agit de Coris Bank International BF, Cfao Motors Cl, Oragroup Tg, Société Ivoirienne De Banque Cl, Vivo Energy Ci. Ils sont remplacés par les sociétés Cfao Motors Cl, Bolloré Transport & Logistics Cl, Cie Cl, Bank of Africa Cl et La Banque Cl.
Au 3e trimestre 2021, le produit net bancaire s’accroît de 28,6%, comparativement à la même période de l’exercice 2020, grâce à l’accroissement des financements (16,27%), la collecte des dépôts de la clientèle (+25,8%). Le résultat net s’élève à 34,7 milliards FCFA, soit une hausse de plus de 40% à fin septembre 2021.

Onatel toujours au vert
Au niveau des services publics, ONTBF (ONATEL BF) avait bien démarré son premier jour de la semaine. Le titre était dans le top 5 des plus fortes hausses au niveau de la BRVM. Son évolution journalière s’élevait à 1,88%, contre une baisse de 0,25 % le 25 janvier 2022. Le 26 janvier, Onatel BF était toujours au vert avec +0,74%
Tout comme les services financiers, Onatel SA a une bonne tenue au niveau de ses performances. Au 30 septembre 2021, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 116,8 milliards FCFA, au même niveau qu’à fin septembre 2020. Le résultat des activités ordinaires s’établit à 34,1 milliards à fin septembre 2021, contre 29,4 milliards à fin septembre 2020, soit une progression de 16%. De ce fait, le résultat net est en croissance de 21% à 24,7 milliards FCFA à fin septembre 2021.
NK

 

Encadré

Notation: le BF stable

Le 24 janvier, juste avant le coup d’Etat, l’agence de notation WARA a attribué la note BBB-/Stable/w-4 au Burkina Faso. Cette notation de la République du Burkina Faso sur l’échelle régionale de WARA est alimentée par le caractère prudent des politiques économiques conjoncturelles de ses autorités, notamment, en termes de dette publique, sous contrôle. La croissance économique structurelle est robuste, renforcée par une gouvernance saine. En revanche, les défis sécuritaires et sociaux sont intenses, tout comme les exigences de diversification économique.
A noter cependant que la notation porte sur l’exercice 2020. La revue de la notation au titre de l’exercice 2021 sera publiée au premier semestre 2022.
Par cette note, WARA estime que l’émetteur ou l’émission notés dans la catégorie BBB disposent d’une qualité de crédit moyenne et que leur risque de crédit présente quelques caractéristiques de nature spéculative.

Commentaires
Numéro d'édition: 424

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.