L’engagement entre la Chine et les pays africains dans le domaine des soins de santé remonte aux années 60. (DR)

Coopération sino-africaine: les 9 travaux de Xi Jinping

• Santé et promotion de l’agriculture

• Intensification du commerce et facilités fiscales

• L’investissement et l’environnement en plus

L’engagement entre la Chine et les pays africains dans le domaine des soins de santé remonte aux années 60. (DR)

Le 29 novembre 2021, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, s’exprimait lors de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA). Lors du sommet de Beijing en 2018, l’on se souvient, le président chinois avait proposé de construire une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide. Pour cela, les deux parties ont décidé de la mise en œuvre des huit initiatives majeures. La 8e FCSA a ainsi été l’occasion de mesurer les résultats obtenus. 9 programmes majeurs entrant dans le cadre du premier plan triennal de la Vision 2035 de la coopération Chine-Afrique.

Partenaire santé et agricole historique
« Pour contribuer à la réalisation de l’objectif fixé par l’Union africaine de vacciner 60% de la population africaine contre la COVID-19 d’ici 2022, j’annonce ici que la Chine fournira à l’Afrique un milliard de doses de vaccins supplémentaires », a annoncé le président chinois Xi Jinping, lors de la cérémonie d’ouverture du FCSA.
Et ce n’est pas la première fois que la Chine vient en aide à l’Afrique sur le secteur sanitaire. En 2014, en pleine épidémie de virus Ebola, la République populaire avait déjà répondu à l’urgence sanitaire en apportant sa contribution. L’on se souvient au début de la Covid-19, la Chine était la première puissance à faire des dons de masques et autres équipements de protection aux pays africains, ensuite, les dons de vaccins, kits de dépistages et combinaisons de protection.
L’engagement entre la Chine et les pays africains dans le domaine des soins de santé remonte aux années 60, lorsque la Chine a commencé à envoyer des équipes médicales chinoises en Afrique. Ces équipes étaient composées de professionnels de la santé chinois fournissant des soins directs aux populations africaines, renforçant les capacités locales, formant le personnel de santé et construisant des hôpitaux, ce qui constituait une expression tangible de la solidarité entre les pays en développement, contre les puissances coloniales et impérialistes.
Historiquement, la coopération agricole chinoise s’est matérialisée par l’aide à la création de fermes d’État dans les années 1960 et 1970. Et depuis 2006, Pékin se dote des moyens nécessaires afin d’élever, dans les faits et sur le terrain, l’agriculture en tant que secteur prioritaire de la politique chinoise en Afrique. Lorsqu’ils sont effectivement suivis de faits tangibles, les effets d’annonce sont synthétisés – et publiés – dans les plans d’action des Forums de coopération. Le sixième, celui de décembre 2015, mettait en avant de nouveaux partenariats censés appuyer l’aide chinoise qui se veut de plus en plus ouverte et multilatérale comme en atteste la création, le 18 avril 2018, de la State International Development Cooperation Agency (SIDCA).
A la rencontre au Sénégal en 2021, le président chinois est revenu sur le programme pour la réduction de la pauvreté et l’agriculture. « La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets de réduction de la pauvreté et d’agriculture, enverra 500 agronomes en Afrique, mettra en place en Chine des centres conjoints sino-africains d’échanges, de démonstration et de formation sur les technologies agricoles modernes, encouragera les institutions et les entreprises chinoises à construire en Afrique des villages de démonstration pour la coopération sino-africaine en matière de développement agricole et de réduction de la pauvreté, et soutiendra le lancement de l’initiative « Cent entreprises dans mille villages » par l’Alliance des entreprises chinoises en Afrique pour les responsabilités sociales.

Tremplin pour les activités commerciales
Toutes ces relations sont rapidement devenues un tremplin pour les activités commerciales. Et afin de rassurer ses partenaires africains, le Président Xi a annoncé un engagement financier de dix milliards de dollars pour soutenir les exportations africaines en Chine. La Chine ouvrira des « corridors verts » pour les exportations vers la Chine de produits agricoles africains, accélérera la procédure d’inspection et de quarantaine et élargira davantage les catégories de produits bénéficiant de l’exemption de droits de douane en faveur des pays les moins avancés ayant des relations diplomatiques avec elle pour porter le volume total des importations chinoises en provenance de l’Afrique à 300 milliards de dollars américains dans les trois ans à venir, peut-on lire dans le discours de Xi Jinping.
NK

 

Encadré

Infrastructures, renforcement des capacités et sécurité

Outre le soutien aux exportations annoncé, la Chine entend réaliser pour l’Afrique dix projets dans le domaine de l’interconnexion des infrastructures. Mais la relation entre les deux parties ne s’arrête pas là. Dans le secteur de l’investissement, la Chine met sur la table de la coopération, dix projets d’industrialisation et de promotion de l’emploi (PME).
Un programme pour l’innovation numérique est aussi en cours. Il s’agit de la mise en place des centres de coopération sino-africains sur l’application de la télédétection par satellite, le développement de laboratoires conjoints, d’instituts de recherche en partenariat et de bases de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique.
Le développement vert n’est pas oublié dans ces chantiers. Le projet de la Grande Muraille verte sera soutenu par la Chine qui réalisera aussi pour l’Afrique dix projets de développement vert, de protection environnementale et de lutte contre le changement climatique. On note aussi un programme pour le renforcement des capacités, le programme pour les échanges humains et culturels, le programme pour la paix et la sécurité.

Commentaires
Numéro d'édition: 423

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.