Situation nationale: toujours dans l’expectative

Depuis la mutinerie dans quelques casernes de la ville de Ouagadougou dans la nuit de dimanche  à lundi, la situation reste un peu confuse avec l’annonce ce lundi 24 janvier de l’arrestation du président du Faso. Il serait entre les mains des mutins. Une version démentie par certains de ses proches.

La télévision nationale est sous protection des forces de sécurité où une déclaration est toujours attendue. La capitale , Ouagadougou a retrouvé son calme. Mais tout le pays  reste suspendu à cette déclaration pour savoir si le mutinerie s’est transformée en putsch ou pas  et qui en sont les vrais auteurs.

Commentaires
Numéro d'édition: 423

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.