A la UneFocus

8e conférence du Forum sur la coopération sino-africaine:les annonces fortes de Xi Jinping

La 8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine s’est tenue du 29 au 30 novembre 2021 à Dakar, au Sénégal. Elle a réuni les ministres des Affaires étrangères des 53 pays africains et ceux du Commerce de la Chine. A cette occasion, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a prononcé un discours. L’Economiste du Faso vous propose ici des extraits de son adresse.

Le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping. (DR)
du pacte budgétaire
Si l’actuelle poussée inflationniste s’avère temporaire, elle aura compensé la faiblesse réitérée de l’inflation par rapport à la cible de la BCE, telle qu’on l’a connue ces dernières années, et elle aura contribué à corriger les déséquilibres de compétitivité qui subsistent entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud, où les prix grimpent plus lentement. Mais si le dépassement persiste par rapport à la cible, le consensus politique forgé dans la lutte contre la pandémie se fissurera et la colère envers l’euro se ranimera dans le Nord.
Sur le front budgétaire aussi, le consensus s’effrite tandis que s’affirment les différences entre ceux qui mettent en garde contre une consolidation prématurée et ceux qu’inquiète la hausse de la dette publique. C’est une discussion parfaitement légitime. Mais encore une fois, on peut se demander si les débats concernant les politiques à suivre ne finiront pas par nourrir des différends qui polariseront les opinions, au moment précis où l’Europe a besoin d’un accord sur la réforme du pacte budgétaire.
Les séquelles du choc ressenti par tous, les craintes persistantes et les divisions marquées au sein des sociétés européennes font de la phase actuelle un moment dangereusement sensible, économiquement et politiquement. Si elle n’est pas correctement appréhendée, elle peut voir se rouvrir de vieilles blessures et s’ébranler la légitimité récemment acquise des responsables politiques.
Dans les crises, comme dans les conflits armés, il faut se garder de crier trop tôt victoire. Gagner une bataille n’est qu’une piètre consolation si l’on finit par se trouver du côté des vaincus. o

Cette année marque le 65e anniversaire de l’inauguration des relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains. Au cours des 65 ans écoulés, la Chine et l’Afrique ont noué une fraternité indéfectible dans la lutte contre l’impérialisme et le colonialisme, frayé une voie de coopération exceptionnelle dans la recherche du développement et du redressement, et écrit un chapitre splendide de solidarité face aux changements complexes. Nous avons ainsi montré un exemple remarquable dans la construction d’un nouveau type de relations internationales.

Chers Amis,
Avant cette conférence, la Chine et l’Afrique ont élaboré ensemble la Vision 2035 de la Coopération Chine-Afrique. Dans le cadre de son premier plan triennal, la Chine travaillera en étroite coopération avec les pays africains pour mettre en œuvre les neuf programmes suivants :

Premièrement, le programme pour la santé. Pour contribuer à la réalisation de l’objectif fixé par l’Union africaine de vacciner 60% de la population africaine contre la COVID-19 d’ici 2022, j’annonce ici que la Chine fournira à l’Afrique un milliard de doses de vaccins supplémentaires, dont 600 millions sous forme de don et 400 millions sous d’autres formes comme la production conjointe entre des entreprises chinoises et les pays africains concernés. En plus, la Chine réalisera dix projets de santé pour les pays africains et enverra en Afrique 1.500 professionnels médicaux et experts de santé publique.

Deuxièmement, le programme pour la réduction de la pauvreté et l’agriculture. La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets de réduction de la pauvreté et d’agriculture, enverra 500 agronomes en Afrique, mettra en place en Chine, des centres conjoints sino-africains d’échanges, de démonstration et de formation sur les technologies agricoles modernes, encouragera les institutions et les entreprises chinoises à construire en Afrique des villages de démonstration pour la coopération sino-africaine en matière de développement agricole et de réduction de la pauvreté, et soutiendra le lancement de l’initiative « Cent entreprises dans mille villages » par l’Alliance des entreprises chinoises en Afrique pour les responsabilités sociales.

Troisièmement, le programme pour la promotion du commerce. La Chine ouvrira des « corridors verts » pour les exportations vers la Chine de produits agricoles africains, accélérera la procédure d’inspection et de quarantaine et élargira davantage les catégories de produits bénéficiant de l’exemption de droits de douane en faveur des pays les moins avancés ayant des relations diplomatiques avec elle pour porter le volume total des importations chinoises en provenance de l’Afrique à 300 milliards de dollars américains dans les trois ans à venir. La Chine accordera une ligne de financement du commerce extérieur de 10 milliards de dollars américains à l’Afrique pour soutenir ses exportations et mettra en place en Chine, une zone pilote Chine-Afrique pour la coopération économique et commerciale approfondie et un parc industriel de coopération sino-africaine dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets dans le domaine de l’interconnexion des infrastructures. Elle créera avec le secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) un groupe d’experts pour la coopération économique sino-africaine et continuera de soutenir le développement de la ZLECAF.

Quatrièmement, le programme pour la promotion de l’investissement. Dans les trois ans à venir, la Chine encouragera ses entreprises à investir au moins 10 milliards de dollars américains en Afrique et mettra en place une plateforme Chine-Afrique pour la promotion des investissements privés.
Elle réalisera pour l’Afrique dix projets d’industrialisation et de promotion de l’emploi, accordera aux institutions financières africaines une ligne de crédit de 10 milliards de dollars américains, soutiendra en priorité le développement des PME africaines et établira un centre Chine-Afrique de services transfrontaliers en RMB.
La Chine annulera les dettes non remboursées liées aux prêts intergouvernementaux sans intérêt arrivant à échéance fin 2021 des pays les moins avancés de l’Afrique. La Chine est prête à réallouer aux pays africains 10 milliards de dollars américains de sa nouvelle allocation des DTS émis par le FMI.

Cinquièmement, le programme pour l’innovation numérique. La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets dans le domaine de l’économie numérique, mettra en place des centres de coopération sino-africains sur l’application de la télédétection par satellite et soutiendra le développement de laboratoires conjoints, d’instituts de recherche en partenariat et de bases de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique.

Sixièmement, le programme pour le développement vert. La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets de développement vert, de protection environnementale et de lutte contre le changement climatique, soutiendra le développement de la Grande Muraille Verte et construira en Afrique des zones de démonstration de développement bas carbone et d’adaptation au changement climatique.

Septièmement, le programme pour le renforcement des capacités. La Chine accordera de l’assistance à l’Afrique pour construire ou rénover dix écoles et invitera 10.000 professionnels africains de haut niveau à des séminaires ou forums. Elle mettra en œuvre « Avenir de l’Afrique – plan de coopération Chine-Afrique sur la formation professionnelle » et lancera le projet « Train direct à l’emploi » pour les étudiants africains en Chine.

Huitièmement, le programme pour les échanges humains et culturels. La Chine est prête à soutenir l’inscription de tous les pays africains ayant des relations diplomatiques avec elle sur la liste des destinations agréées pour les touristes chinois voyageant en groupe.

Neuvièmement, le programme pour la paix et la sécurité. La Chine réalisera pour l’Afrique dix projets dans les domaines de la paix et de la sécurité, continuera de mettre en œuvre les aides militaires à l’Union africaine, soutiendra les pays africains dans leurs efforts visant à préserver la sécurité régionale et à lutter contre le terrorisme par eux-mêmes, mènera des exercices conjoints et des formations sur place entre les forces de maintien de la paix chinoises et africaines, et développera la coopération en matière de contrôle d’armes légères et de petit calibre.o
Extrait du discours de Xi Jinping,
président de la République
populaire de Chine

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page