Agence française de développement: vers une hausse des investissements Selon Christian Yoka, Directeur Afrique de l’AFD

• 116 millions d’euros versés en 2020

• Priorités : Sécurité et humanitaire

Le nouveau Directeur du département Afrique de l’Agence française de développement, Christian Yoka, promet une hausse des investissements au Burkina Faso. (DR)

Qui donne le plus et qui prête le plus au Burkina Faso ? Parmi les 10 principaux bailleurs de fonds en 2020, la France n’est pas en bonne position. C’est ce qui ressort du rapport 2020 sur la coopération pour le développement, rendu public le 23 septembre 2021 par la Direction générale de la coopération (DGCOOP). En matière de dons en 2020, la France a occupé la 5e place, derrière l’Union européenne, Etats-Unis, le système des Nations unies et la Banque mondiale. Pour ce qui est des prêteurs, la France est classée 3e, derrière La Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Le pays du président Emmanuel Macron veut-il changer la donne ? Avec la récente visite du nouveau Directeur du département Afrique de l’Agence française de développement (AFD), Christian Yoka, le 28 octobre 2021 au Burkina Faso, des éléments de réponse existent. Au cours d’une conférence de presse avec les médias qui a eu lieu le 30 octobre 2021, il a été ferme sur ses objectifs pour le pays des Hommes intègres : augmenter le volume d’investissement, réadapter l’intervention de l’AFD en fonction de la situation sécuritaire et humanitaire.
Cette nouvelle vision, a souligné Christian Yoka, est en phase avec le président français, qui l’a clairement exprimé lors du Sommet Afrique-France qui a eu lieu en octobre 2021 à Montpellier. Le total des engagements au Burkina Faso en 2020 était de 93,5 millions d’euros, mais au regard du contexte sécuritaire et humanitaire, 116 millions d’euros ont été débloqués. Sur ce montant, plus de la moitié est allée au secteur de l’agriculture et de la sécurité alimentaire (67, 6%); suivi de la gouvernance (22%); l’éducation et la formation professionnelle (6, 7%) ; de l’eau et l’assainissement (1,7%) ; le secteur de la santé (1, 4%); les secteurs sociaux (0, 2%) ; le secteur des infrastructures et développement urbain (0, 2%) et autres (0,2%).

Visite des projets de l’AFD
Christian Yoka a mentionné qu’au regard de la situation sécuritaire et humanitaire, le volume des investissements de l’AFD allait augmenter. Pour prendre le pouls de la situation, il a effectué une visite de terrain sur le site de déplacés internes à Kaya. L’AFD intervient à Kaya à travers des financements couvrant plusieurs thématiques, afin de répondre aux besoins des populations les plus vulnérables : le projet Burkina Faso éducation en situation d’urgence (BASE), qui vise à renforcer la scolarisation des enfants affectés par la crise sécuritaire. Un programme d’appui au développement stratégique de l’éducation de base, ainsi que le financement via ONEA et SONABEL de branchements sociaux pour favoriser l’accès des populations aux services d’électricité et d’eau.

Ouagadougou, maillot jaune des bénéficiaires des projets
La ville de Ouagadougou est le maillot jaune des bénéficiaires des projets financés par l’AFD. A ce titre, le Directeur du département Afrique de l’AFD a fait la revue de ses projets. Il s’agit, entre autres, de la gare routière réhabilitée, les voiries prioritaires de l’Arrondissement 6 où il a pu constater l’impact positif de ces réalisations sur le quotidien des Ouagalais. La centrale solaire de Zagtouli, financée par l’AFD et la Banque européenne d’investissement (BEI), a aussi été visitée. Christian Yoka s’est félicité de l’appui de l’AFD à la politique du gouvernement en faveur des énergies renouvelables. Le visiteur du jour a discuté avec le gouvernement burkinabè sur ses priorités de développement. Parmi lesquels, la question de l’emploi des jeunes, de l’agriculture, de l’eau, de l’énergie, de l’assainissement et du développement urbain. En rappel, Christian Yoka a été nommé en septembre 2021 (à vérifier et cette visite au Burkina Faso est sa première en Afrique. o
Ambèternifa Crépin SOMDA

Commentaires
Numéro d'édition: 413

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.