Prix Orange de l’Entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient:  les lauréats du Burkina sont connus

• 11 éditions pour la promotion de l’entrepreneuriat social

• 84 candidats pour l’édition 2021 au Burkina Faso

• Cédric Kaboré, avec son projet Ziim, décroche le premier prix

Mme Aminata Fofana, représentante du Directeur général de Orange Burkina

Pour la onzième année consécutive, Orange accompagne les projets ou nouvelles entreprises créées depuis moins de trois ans, qui proposent des solutions s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication (utilisant le mobile ou l’Internet) pour améliorer les conditions de vie des populations d’Afrique et du Moyen-Orient. Lancé en 2011, le Prix Orange de l’Entrepreneur social en Afrique et au Moyen Orient, POESAM, se déroule en deux phases : une première phase a lieu sur le plan national, chaque pays désigne 3 lauréats qui postulent par la suite pour le Grand Prix international. La remise du Grand Prix de cette année aura lieu en novembre, lors des AfricaCom Awards, le congrès de référence des télécoms en Afrique qui se tiendra au Cap en Afrique du Sud.

Cédric Kaboré, avec son projet Ziim, remporte la finale nationale du Prix Orange de l’Entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient édition 2021. (DR)

Au Burkina Faso, l’édition 2021 a connu la participation de 84 entrepreneurs au total. Dix (10) dossiers ont retenu l’attention du comité de lecture pour passer devant le jury national, dans la journée du vendredi 17 septembre 2021, dans l’enceinte de Orange Campus à Ouagadougou. A l’issue des auditions, quatre projets ont retenu l’attention du jury présidé par la Directrice générale de l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), Mme Aminata Sabané, sur la base des critères édictés : impact social et environnemental, innovation, réplication dans d’autres pays, viabilité financière et caractère réaliste du projet. Il s’agit, par ordre de mérite, de Kaboré Cédric avec son projet « Ziim », de Sanou Alexandre avec son projet « Le Fermier » et de Badini Ismael avec son projet « Digit-auto-école ». Ils remportent respectivement 1 500 000 FCFA et 12 mois de connexion Internet, 1 000 000 FCFA et 06 mois de connexion Internet, 500 000 FCFA et 03 mois de connexion Internet. Le Prix spécial féminin est revenu à Saba Emilie Fatimata pour son projet « Mon Psychologue ». Elle décroche la somme de 1 000 000 F CFA.
Le projet « Ziim » est une plateforme de don de sang destinée à mettre en relation les personnes dans le besoin avec des personnes compatibles à proximité, d’une part, et d’autre part, à constituer une base de données de potentiels donneurs de sang.

La présidente du Jury, Mme Aminata Sabané, a invité les porteurs de projets à murir leurs projets afin d’en faire des entreprises capables de répondre aux besoins des populations. Les 3 gagnants du Burkina Faso auront la lourde tâche de représenter le pays au Grand Prix international.o
Martin SAMA

Commentaires
Numéro d'édition: 407

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.