PNDES II (2021-2025): Un hôpital militaire à Ouaga, et un CHU à Bassinko

• Un hôpital militaire à Ouaga, et un CHU à Bassinko

• Mise en œuvre du second Compact pour booster l’énergie

• Plus de 6.000 milliards FCFA pour les investissements

Le gouvernement burkinabè nourrit de grandes ambitions avec le Plan national de développement économique et social (PNDES) II 2021-2025. Celles de réaliser rapidement la croissance économique. Toute chose qui passe par des investissements structurants de qualité, à travers la mise en œuvre de grands projets d’envergure nationale. Il s’agit, entre autres, du projet de construction de l’aéroport de Donsin, du 2e Compact du MCA et du Compact régional (financement d’une deuxième ligne d’importation d’énergie avec la Côte d’Ivoire), du projet de construction du chemin de fer Burkina–Ghana, des projets de développement des pôles de croissance et de compétitivité, des projets miniers intégrés et l’autoroute Ouagadougou-Abidjan, ainsi que les projets désignés par le terme « initiatives présidentielles ». Cette option économique va accélérer la création d’emplois décents et partant, réduire la pauvreté.

Hôpital militaire, hôpital de référence à Bobo et CHU à Bassinko
Grâce au rapport définitif du comité d’orientation et de supervision du PNDES II, ces projets qui seront réalisés sur la période 2021-2025 sont connus. Mieux, certains de ces projets sont déjà chiffrés ou en cours de recherche de financement. Parmi ces projets figure en pole position, la santé des Burkinabè qui sera une priorité pour les 5 ans à venir, en témoignent les montants conséquents qui seront consacrés.
Ledit rapport mentionne que l’Etat burkinabè va engager la construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso (hôpital de référence). Ce projet en cours est d’un coût de 60 milliards FCFA. Dans le même registre, il va ériger un CHU à Bassinko (projet pas encore chiffré). Le CHR de Manga sera aussi une réalité. Les financements pour la construction du centre radiothérapie pour le traitement du cancer à Bobo-Dioulasso ont été acquis. Les braves soldats qui défendent au péril de leur vie l’intégrité territoriale auront droit à un hôpital militaire à Ouagadougou (projet en cours). Son montant a été évalué à 85 milliards FCFA.
Dans le volet énergie, le gouvernement compte mettre un accent particulier pour accélérer le développement. A ce titre, dans le cadre de la mise en œuvre du 2e Compact (UCF-Burkina), 62 millions de dollars seront injectés dans le financement du projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’électricité (PREDEL). 111 millions de dollars au projet d’assainissement de l’offre d’électricité moins coûteuse (PADOEL) et 235 millions de dollars au projet réseau et accès à l’électricité (PRAEL), toujours dans le cadre du 2e Compact (UCF-Burkina).
En rappel, la table-ronde des bailleurs de fonds est prévue les 2 et 3 décembre 2021 à Bruxelles, en Belgique. L’Etat burkinabè ira chercher un besoin de financement additionnel de 5.328,12 milliards FCFA correspondant à 28,0% du coût total du PNDES II. o
Synthèse de Ambèternifa Crépin SOMDA

Commentaires
Numéro d'édition: 408

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.