Filière anacarde:  plus de 272 millions d’équipements aux acteurs

• 22 000 plants améliorés pour 229 ha de nouveaux vergers

• Du matériel agricole et des intrants pour booster la production

Le 14 septembre dernier, la communauté de l’anacarde a été conviée à une cérémonie officielle de remise d’équipements aux acteurs de la filière. C’était à Bobo-Dioulasso, au siège du Conseil burkinabè de l’anacarde, sous la présidence du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) et le parrainage du vice-président de la Délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, El Hadj Hassan Sienou.
Les équipements remis sont constitués de matériels de bureaux, de 24 motos pour les activités terrain, d’équipements agricoles (tronçonneuses et pulvérisateurs motorisés). Parmi les acquisitions de CBA, il faut noter un terrain d’une superficie de plus de 2000 m2 qui va servir pour l’érection de la Maison de l’anacarde. Toutes ces acquisitions, qui sont estimées à plus de 272 millions FCFA, entrent dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’activités 2021 du Conseil burkinabè de l’anacarde. Elles sont le fruit d’une concertation entre les parties prenantes, notamment, les faîtières de la filière, à travers une expression des besoins. Et le ministre Harouna Kaboré a tenu à rappeler que « les faîtières ont été associées aux différentes procédures d’acquisition des équipements et matériels » et ces équipements couvrent les principaux axes stratégiques du programme d’activités de CBA (voir encadré) : augmentation de la production; régulation et promotion de l’accès au marché ; pilotage et soutien ; renforcement des capacités des acteurs.

Du côté du MICA, cette remise officielle d’équipements est la traduction de la volonté du gouvernement de soutenir cette filière prioritaire dans le cadre de la transformation structurelle de l’économie nationale, à travers la professionnalisation des acteurs, l’augmentation de la production, la transformation et l’exportation. C’est ainsi que le ministre a rappelé le déblocage de 552 140 000 F CFA, mis à la disposition de l’Agence de financement et de promotion des Petites et moyennes entreprises (AFP-PME) et destiné à financer, d’une part, les fonds de roulement des commerçants et des transformateurs d’anacarde et, d’autre part, à subventionner l’achat d’équipements de production au profit des unités artisanales de transformation. Les acteurs bénéficiaires de ces équipements, via leur représentant, estiment que « la remise de ces équipements constitue une étape importante pour la filière. Elle consacre l’engagement du gouvernement, à travers le CBA, à accompagner les acteurs de la chaîne de valeur » et qu’ensemble, en restant unis, ils parviendront à relever les défis de la filière.
La production et la transformation de l’anacarde sont concentrées dans la région de l’Ouest. Bobo- Dioulasso en est l’épicentre. Ce qui fait dire au parrain El Hadj Al Hassan Siénou, vice-président de la Délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins de la CCIBF, que « dans le grand Ouest, la filière anacarde est nettement l’une des plus porteuses, au regard de sa contribution à notre développement. Cette filière mobilise une proportion importante de notre population. C’est dans cette dynamique que le gouvernement a créé le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) et pris la décision d’établir son siège dans la belle cité de Sya ; ce qui contribue à redonner à la ville de Bobo-Dioulasso son titre de capitale économique du Burkina Faso. »o
JB

 

Encadré

Répartition des acquisitions par Axe

Axe stratégique 1: augmentation de la production de noix de cajou
• 22.900 plants améliorés d’anacardiers, soit une superficie de 229 ha de nouveaux vergers à mettre en place. La livraison est prévue en mai 2022, en accord avec les acteurs de la production pour des contraintes de calendrier cultural ;
• 172 tonnes de fumure organique ;
• 24 motocyclettes ;
• 50 tronçonneuses ;
• 28 pulvérisateurs motorisés.
Axe stratégique 3 : régulation du marché et promotion de l’accès aux marchés
huit (8) Bascules d’une capacité de 2 tonnes chacune avec écran afficheur, certifiées par l’ABNORM ;
Axe stratégique 4 : pilotage et soutien, en matière de renforcement des capacités des faîtières et acteurs de la filière
• 6 ordinateurs de bureau ;
• 4 ordinateurs portables ;
• 6 disques dur externes ;
• 1 imprimante multifonction ;
• 1 imprimante noir blanc ;
• 3 vidéos projecteurs ;
• 1 tableau de projection ;
• 1 photocopieuse de grande capacité ;
• 1 onduleur de 1.100V.
En plus des équipements et matériels, un terrain d’une superficie de 2.442m2 a été acquis pour la construction de la Maison du cajou au profit des acteurs.o

Commentaires
Numéro d'édition: 406

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.