Deux fronts

On va droit dans un cul-de- sac si rien n’est fait pour dénouer l’étau qui se resserre sur les populations. Les problèmes sur le front de l’insécurité restent entiers, alors qu’un nouveau front est en train de s’ouvrir avec la spirale des prix de produits de première nécessité.

Des mesures de mitigation ont été déployées par le gouvernement et il faut espérer qu’elles atteignent leur objectif : bloquer la hausse des prix. Le spectre de la vie chère rode et il faut le désamorcer afin de ne pas avoir deux crises à gérer en même temps. Il est encore trop tôt pour voir les résultats de la nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme. C’est une urgence, une nécessité et le temps joue contre le gouvernement dans un contexte où les attaques se multiplient et se diversifient.

Pis, il n’y a plus de front, les attaques occurrent presque dans toutes les régions et on imagine le tournis que cela peut créer au niveau des états-majors militaires, voire politiques. Sécuriser le territoire est en train de devenir une mission herculéenne qu’il faut pourtant par tous les moyens réussir et vite. Pour une fois, le temps n’est plus notre allié. Il a changé de camp, il joue désormais pour les terroristes.o

Par Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 406

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.