La promotion dit être prête et déterminée à accomplir avec professionnalisme les missions assignées aux administrations. (Ph. Yvan Sama)

Douanes: 78 impétrants prêts à servir

• Promotion « Résistance »

• Parrain : DG de la Douane centrafricaine

• 22 filles dans la promotion 2020-2021

Le Directeur général des Douanes, Elie Kalkoumdo, a salué l’arrivée de ce contingent dans l’administration douanière. (Ph. Yvan Sama)

La ministre délégué chargée de l’aménagement du territoire et de la prospective, Pauline Zouré, a laissé entendre que les 78 impétrants vont aider l’Administration centrale dans la mobilisation des recettes pour financer le développement. (Ph. Yvan Sama)

Souleymane Ouédraogo, major des inspecteurs, et Rokia Bayala, major des contrôleurs, ont reçu leurs épaulettes du ministre et du parrain. (Ph. Yvan Sama)

Après 24 mois de durs labeurs empreints de pratiques et de théories, la cuvée (2020-2021) des élèves inspecteurs et contrôleurs des Douanes a effectué sa sortie le jeudi 2 septembre 2021 à Ouagadougou. C’est parés de leur tenue de cérémonie que les 78 élèves douaniers de 4 nationalités ont reçu leurs épaulettes devant parents, amis et connaissances des mains des officiels et du parrain, le Directeur général des Douanes et Droits indirects de la République centrafricaine, Frédéric Théodore Inamo.

Le délégué général de la promotion, également major des inspecteurs, Souleymane Ouédraogo, a rappelé que la promotion avait été frappée par le décès d’un élève douanier centrafricain, Mohamed Wada Samba, le 26 août 2021. Malgré cette épreuve, les résultats académiques sont reluisants. Les contrôleurs des Douanes ont réalisé un taux de succès de 87% et les inspecteurs 100%.

Le Directeur général de l’Ecole nationale des Douanes (END), Casimir Sawadogo, s’est réjoui des taux de réussite engrangés par la promotion. Pour lui, cela est le gage de la qualité de l’enseignement dispensé par l’END. Une qualité qui sera rehaussée bientôt par le processus de certification de l’END à la norme ISO 9001 version 2015. Pour un meilleur cadre d’apprentissage, l’END veut se doter d’un nouveau siège qui sera érigé à Tanghin-Dassouri.

Mobiliser plus de recettes fiscales

Cette promotion sortante a été baptisée « Résistance » par la ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire et de la prospective, Pauline Zouré/Kaboré, représentant le ministre Lassané Kaboré. Pour elle, le nom du baptême sied à la situation actuelle marquée par des attaques terroristes récurrentes. Pauline Zouré/Kaboré a laissé entendre que les 78 impétrants vont aider l’Administration centrale dans la mobilisation des recettes pour financer le développement.

La promotion dit être prête et déterminée à accomplir avec professionnalisme les missions assignées aux administrations. (Ph. Yvan Sama)

Le parrain, Frédéric Théodore Inamo, a abondé dans le même sens en citant les maux qui minent les Etat africains : insécurité, terrorisme, crise sanitaire (Covid-19), la pression sociale, l’incivisme fiscal, la fraude et la corruption. Il a exhorté ses filleuls à faire preuve de résilience contre vents et marrées pour servir avec courage, dévouement, loyauté et efficacité les intérêts des Etats. Aussi, il leur a demandé d’être résistants contre la corruption de toutes formes. Un message qui a été reçu 5/5 par la promotion qui dit être prête et déterminée à accomplir avec professionnalisme les missions assignées aux administrations. o

RD

 

Encadré

Rokia Bayala, major des élèves contrôleurs des Douanes

Rokia Bayala, major contrôleur avec le parrain, Frédéric Théodore Inamo. (Ph. Yvan Sama)

« La formation s’est très bien passée avec des enseignants très qualifiés et surtout disponibles. Les élèves ont essayé d’être assidus et nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Aujourd’hui, je suis très heureuse et prête à servir mon pays qui traverse une situation sécuritaire difficile. Sur le terrain, nous avons résisté à toutes les épreuves sanitaires et sécuritaires ».

 

Encadré 2

La promotion sortante est composée de 78 élèves douaniers, dont 22 filles

-25 Burkinabè, dont 10 inspecteurs et 15 contrôleurs ;

-35 Centrafricains, dont 5 inspecteurs et 31 contrôleurs (dont 1 décédé) ;

-13 Congolais, dont 8 inspecteurs et 5 contrôleurs ;

-5 Tchadiens, dont 2 inspecteurs et 3 contrôleurs. o

Commentaires
Numéro d'édition: 404

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.