Le Président Xi Jinping : « Nous sommes prêts à nous inspirer de tous les fruits de la civilisation mondiale et à écouter tout bon conseil et toute critique constructive, mais nous n’accepterons jamais de nous faire tancer par de mauvais maîtres ! » (Ph: Xinhua)

Centenaire du Parti communiste chinois: le grand renouveau de la nation chinoise réalisée

• Le PCC, la citadelle protectrice

• La foi au peuple

• Une source d’inspiration

Le Président Xi Jinping : « Nous sommes prêts à nous inspirer de tous les fruits de la civilisation mondiale et à écouter tout bon conseil et toute critique constructive, mais nous n’accepterons jamais de nous faire tancer par de mauvais maîtres ! » (Ph: Xinhua)

La République populaire de Chine a célébré avec faste le centenaire du Parti communiste chinois (PCC), le 1er juillet 2021. Au cours de cette célébration, le Président Xi Jinping a prononcé un discours dans lequel il a retracé le chemin parcouru et décliné les défis futurs.

Sous la bannière du Parti communiste chinois (PCC), fondé en 1921, la Chine a su surmonter ses contradictions internes pour rassembler ses fils et filles autour de l’idéal d’une nation soucieuse d’asseoir un développement profitable à tous. A l’occasion du centenaire du PCC, les autorités chinoises ont rendu hommage aux patriotes qui ont donné de leur sang et de leur sueur pour fédérer toutes les ethnies autour de la cause commune. C’est avec une fierté toute légitime que les noces d’eau ont été célébrées sous le signe du renouveau de la nation chinoise, qui occupe aujourd’hui la deuxième place de puissance économique mondiale.

Dans son adresse à ses concitoyens, le Président Xi Jinping a souligné le rôle combien majeur joué par le PCC dans la construction de la nation. « Grâce aux efforts inlassables déployés par tout le Parti et tout notre peuple multiethnique, nous avons réalisé l’objectif du premier centenaire : nous avons édifié intégralement sur la vaste Chine la société de moyenne aisance et mis fin pour la première fois dans son histoire à la pauvreté absolue », a déclaré le chef de l’Etat chinois. Sous la direction du PCC, il a indiqué que le deuxième centenaire serait placé sous le signe de l’édification d’un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines. Pour parvenir au stade actuel de développement, Xi Jinping a relevé les obstacles non négligeables qui ont parsemé le chemin.

Fruits d’efforts conjugués

« Après la guerre de l’Opium en 1840, la Chine est tombée peu à peu dans l’état d’une société semi-coloniale et semi-féodale. Notre patrie a été humiliée, notre peuple, martyrisé, et notre civilisation, ternie. La nation chinoise a subi des souffrances et des désastres sans précédent. Dès lors, réaliser le grand renouveau national est devenu le plus grand rêve de tous les Chinois et de toute la nation chinoise », a-t-il rappelé.

C’est pourquoi il a salué la bravoure et la clairvoyance des devanciers qui ont su faire face à l’adversité pour triompher. Pour réaliser le grand renouveau de la nation chinoise, a expliqué le Président Xi Jinping, le PCC a uni autour de lui le peuple chinois et l’a conduit dans des luttes acharnées et des combats sanglants, finissant par remporter le grand succès de la révolution de démocratie nouvelle. « Nous avons mené successivement l’Expédition du Nord, la Guerre révolutionnaire agraire, la guerre de Résistance contre l’agression japonaise et la guerre de Libération nationale ; opposé la révolution armée à la contre-révolution armée ; renversé les trois grandes montagnes de l’impérialisme, du féodalisme et du capitalisme bureaucratique ; fondé la République populaire de Chine où le peuple est devenu le maître du pays », a-t-il détaillé.

Et de soutenir que tous les succès remportés au cours du siècle découlé sont le fruit des « efforts conjugués » des membres du Parti, du peuple chinois et de toute la nation chinoise. « Les communistes chinois, avec les camarades Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin et Hu Jintao en qualité de principaux représentants, ont accompli de grands exploits en faveur du grand renouveau de la nation chinoise qui brilleront à jamais dans l’histoire. Qu’il leur soit ici rendu hommage et respect ! », a clamé Xi Jinping. Aux révolutionnaires de la vieille génération, entre autres, Mao Zedong, Zhou Enlai, Liu Shaoqi, Zhu De, Deng Xiaoping et Chen Yun, il a reconnu leur contribution remarquable à la révolution, à l’édification et à la réforme de la Chine, de même qu’à la fondation, au renforcement et au développement du PCC.

Zoom sur la victoire du peuple chinois

Au cours de cette célébration centenaire, c’est la victoire du peuple chinois qui a été mise en avant. Pour le président chinois, le PCC doit sa force au peuple. A l’entendre, le peuple, c’est l’Etat et l’Etat, c’est le peuple. « Le peuple est le créateur de l’histoire et le vrai héros. Au nom du Comité central du Parti, je tiens ici à adresser mes plus respectueuses salutations aux ouvriers, aux paysans et aux intellectuels de tout le pays ; aux divers partis et groupements politiques démocratiques, aux personnalités sans-parti, aux organisations populaires et aux personnalités patriotes des divers milieux ; aux membres de l’Armée populaire de Libération, de la police armée, de la sécurité publique et du corps des sapeurs-pompiers ; à tous les travailleurs socialistes ; et aux membres du front uni », a laissé entendre Xi Jinping. C’est pourquoi, il a invité le peuple à continuer à faire bloc autour du PCC pour mieux affronter les défis futurs. « Sans le Parti communiste chinois, il n’y aurait pas eu de Chine nouvelle, sans lui, il n’y aura pas non plus de grand renouveau de la nation chinoise. Ce sont l’histoire et le peuple qui ont choisi le Parti. La direction du Parti est la marque essentielle du socialisme à la chinoise, le plus grand avantage du régime socialiste à la chinoise, la question de vie ou de mort pour le Parti et l’État, ainsi que la clé des intérêts et du destin de notre peuple multiethnique », a-t-il martelé.o

Jérôme HAYIMI

 

Encadré

Maintenir la flamme de la cohésion

Le président chinois est convaincu que c’est dans l’unité que le peuple saura mieux préparer l’avenir. D’où son appel à maintenir vivifiante la flamme de la cohésion et de l’union fraternelle au sein de la nation chinoise. « Pour créer un bel avenir en nous inspirant de l’histoire, il nous faut unir et conduire le peuple chinois pour œuvrer ensemble à une vie meilleure. (…) Le Parti n’a aucun intérêt égoïste, il n’incarne aucun groupe d’intérêt, aucune clique influente, ni aucune classe privilégiée. Toute tentative de séparer le PCC du peuple chinois, voire de les opposer l’un à l’autre, est vouée à l’échec ! », a prévenu Xi Jinping. La célébration du centenaire du PCC a offert l’occasion aux autres nations du monde que c’est dans l’union, la discipline, le patriotisme que l’avenir d’un Etat se construit. Un pays fort et uni ne se bâtit à coup de slogans creux ! Un pays soucieux de l’intérêt général fait corps avec les réalités du peuple souverain. La Chine a donné la leçon au monde qu’un leadership assumé avec responsabilité et patriotisme peut fortifier la cohésion d’un peuple et l’aider à sortir de l’ornière. Les Etats africains, et le Burkina, en particulier, disposent de toutes les ressources humaines, matérielles et naturelles pour se forger des destins de nations solides et prospères à l’image de l’Empire du milieu. Il suffit de se donner les moyens de réaliser ses ambitions. o

Commentaires
Numéro d'édition: 403

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.